C'est une interview qui ressemble, à vrai dire, plus à un fil rouge. Après la parution de premiers extraits en fin de semaine dernière, la première partie de l'entretien de Cristiano Ronaldo au journaliste Piers Morgan a été diffusée mercredi soir, avec de nouveaux propos notamment sur la jeune génération. Mais qui dit première partie... dit deuxième partie. Et normalement dernière. Comme le programme, elle a été dévoilée ce jeudi soir, où l'on y découvre un CR7 qui n'hésite pas à parler de l'âge de sa future retraite.
"Je veux jouer 2 ou 3 ans de plus. Donc 2 ou 3 ans maximum. Je veux finir à 40 ans. Je pense que 40 ans sera un bon âge... mais je ne sais pas, je ne connais pas l’avenir (...) Une retraite si je gagne la Coupe du monde avec le Portugal ? Oui, à 100%", a-t-il confié. Avant de revenir sur son refus d'entrer en toute fin de match face à Tottenham, avant de rentrer aux vestiaires et quitter Old Trafford.
Coupe du monde
L'Argentine éliminée samedi si...
22/11/2022 À 17:57

Une guerre ouverte avec Ten Hag

"C'est quelque chose que je regrette, a tout d'abord expliqué CR7. Enfin peut-être, ou peut-être pas, je ne sais pas. C'est difficile de dire que c'est quelque chose que je regrette car je me suis senti provoqué par le coach. Ce n'est pas permis pour moi, un entraîneur qui me met trois minutes dans un match. Désolé, je ne suis pas ce genre de joueur. Je sais ce que je peux apporter aux équipes (...) Je pense qu'il l'a fait délibérément (à propos de sa non-titularisation). Je me suis senti provoqué. Je n'ai pas de respect pour lui parce qu'il ne montre aucun respect pour moi (...) Je pense que c'était une stratégie de la part du club pour me faire réagir de cette manière."
Sanctionné par son club dans la foulée, Ronaldo s'est dit déçu. "Oui, j'ai été très, très, très, très déçu par la communication de Manchester United. Pour être honnête, je n'ai jamais eu de problème avec aucun club, avec aucun entraîneur. Et ils m'ont suspendu trois jours, c'est ce qui a mis le feu à la presse (...) Quand je n'ai pas été convoqué pour Chelsea, je suis rentré et Cristiano Junior m'a dit : 'Papa, tu ne vas pas jouer ?'. Je lui ai répondu que j'avais été suspendu trois jours et lui a rigolé en disant : 'Comment ils peuvent punir le meilleur joueur du monde, tu ne joueras pas ?'. Je lui ai répondu : 'Non, car je ne m'étais pas bien comporté'."
Messi est magique
CR7 a ensuite été interrogé sur le rival d'une vie, un certain Lionel Messi. "C'est quelqu'un que je respecte beaucoup et qui a toujours bien parlé de moi. Ma femme et la sienne viennent d'Argentine toutes les deux. C'est quelqu'un qui a réalisé de belles choses pour le football. C'est un joueur incroyable, magique, top. J'ai une bonne relation avec lui, nous sommes sur le devant de la scène depuis 16 ans. Je ne suis pas son ami dans le sens où il ne vient pas chez moi et que je ne l'ai pas au téléphone, c'est plutôt comme un coéquipier." Dîner un jour avec lui ? "Bien sûr, pourquoi pas", répond-il.
Concernant son futur proche, le Portugais est resté mystérieux... ou presque. "Les fans seront toujours dans mon cœur, peu importe la suite, a-t-il indiqué (...) La presse dit que je suis proposé partout ? C'est absurde et faux. Il y a quelques clubs qui voulaient me faire signer et je n'y suis pas allé parce que je me sens bien ici. C'est la vérité (...) Je ne sais pas ce qui va se passer après la Coupe du monde, mais je le répète, les supporters seront toujours dans mon cœur. Et j'espère qu'ils seront à mes côtés, si je reviens ou si je ne reviens pas. Toujours à United en janvier ? C'est difficile à dire parce que je suis concentré sur la Coupe du monde. Mais c'est peut-être bon pour Manchester et c’est probablement bon pour moi également de débuter un nouveau chapitre."

Le Bayern intéressé par Ronaldo : pourquoi on n'y croit (toujours) pas

CR7 évoque l'offre venue d'Arabie Saoudite

Invité à confirmer une offre démentielle venue d'Arabie Saoudite l'été dernier, Cristiano Ronaldo a avoué qu'elle avait été difficile à refuser : "Oui, c'est vrai. Pourtant, la presse poubelle continue de dire que personne ne me veut, mais c'est complètement faux (...) J'ai refusé certaines offres car je me sentais bien à Manchester United et je me sens encore capable de jouer au haut niveau et marquer des buts."
Enfin, Erik ten Hag a pris un ultime taquet, évidemment. "J'aime les personnes honnêtes et sincères. Je ne négocie pas avec ma morale, elle sera toujours intacte (...) Il dit qu'il ne me fait pas entrer contre City par respect pour ma carrière, et après il veut me faire entrer trois minutes face à Tottenham ? Je ne cache pas que la relation avec le coach n'est pas bonne. Je suis honnête", à lâché CR7, dont le départ semble désormais inéluctable. Pour Gary Neville, United devrait même rompre son contrat.
Coupe du monde
Messi, un début d'entraînement dans son coin
19/11/2022 À 17:09
Coupe du monde
Messi s'entraîne encore à part, sa présence contre l'Arabie Saoudite pas remise en cause
19/11/2022 À 16:16