Les Cityzens ont perdu le goût du voyage. Déjà accroché par Newcastle lors de la 3e journée, Manchester City a de nouveau partagé les points samedi lors de son déplacement sur la pelouse d’Aston Villa dans le cadre de la 6e journée du championnat. Tenus en échec 1-1 par les Villans, les Sky Blues (14 points) manquent l’occasion de prendre, provisoirement, la tête de la Premier League à Arsenal (15 points). Les joueurs de Pep Guardiola avaient pourtant fini par trouver la faille au retour des vestiaires grâce à l’inévitable Erling Haaland (49e). Mais un but sublime de Leon Bailey en fin de rencontre est venu contrecarrer les plans des coéquipiers de Kevin De Bruyne.
Le film du match
Résultats I Classement
En ce début de saison, Manchester City est décidément vexé avec les déplacements. Contraints, déjà, de partager les points lors de leur voyage à Newcastle, les Cityzens ont de nouveau laissé filer deux points à l’occasion de leur visite au Villa Park d’Aston Villa. Gonflés à bloc par leur tranquille succès à l’Etihad Stadium sur le promu Nottingham Forest (6-0) en milieu de semaine, les hommes de Pep Guardiola pensaient certainement réussir pareille démonstration face à une équipe qui figurait, avant le coup d’envoi, à une peu reluisante avant-dernière place de Premier League. Hélas pour eux, il n’en a rien été.
Premier League
Manchester United et Liverpool rachetés par des fonds saoudiens ?
25/11/2022 À 12:42
Tout avait pourtant très bien commencé pour Kevin De Bryune et ses partenaires à l’image de ce sublime une-deux entre Erling Haaland et Bernardo Silva et de cette ouverture lumineuse d’Ilkay Gündogan vers Kyle Walker (3e). Partie dans les nuages de Villa Park, la frappe du latéral droit de City semblait donner le là d’une nouvelle partition de haut vol de la bande à Pep Guardiola. Mais la belle mécanique mancunienne s’est vite enrayée. Exceptée une frappe lourde de Kevin De Bruyne (9e) et un centre un peu trop fuyant de ce même De Bruyne pour Gundogan (13e), les Sky Blues n’ont rien montré lors d’un premier acte insipide où leur manque de justesse et de rapidité dans les enchaînements ont rarement été aussi criants.

Fébrilité défensive

Revenus des vestiaires avec de bien meilleures intentions, les Cityzens n’ont alors eu besoin que de quatre petites minutes pour forcer le verrou soigneusement gardé par l’excellent Damian Martinez. Comme souvent à la baguette, Kevin De Bruyne adressait un somptueux centre derrière toute la défense des Villans pour la machine à marquer Erling Haaland. Bien placé au second poteau, l’attaquant norvégien a tranquillement converti l’offrande de De Bruyne d’un plat du pied clinique, inscrivant au passage sa dixième réalisation en Premier League (49e, 0-1). Désormais lancée, la formation mancunienne n’avait plus qu’à se mettre à l’abri d’un éventuel retour des joueurs de Steven Gerrard.

Lewandowski, Haaland, Mané : quelle est la meilleure affaire de l'été ?

Une simple formalité pouvait-on penser d’autant qu’Erling Haaland, encore lui, est passé tout proche du doublé sur une frappe à ras-de-terre bien détournée des pieds par Damian Martinez (63e). De nouveau dangereux sur un coup-franc magistral de Kevin De Bruyne (66e) puis sur un extérieur du pied délicieux de ce même De Bruyne (70e), Manchester City a toutefois laissé transparaître une inhabituelle fébrilité en phase défensive. Prise à défaut une première fois sur une perte de balle de Rodri Hernandez mal exploitée par Jacob Ramsey (57e), la défense des Sky Blues a finalement craqué à l’approche du dernier quart d’heure, Leon Bailey sanctionnant d’une splendide frappe en pleine lucarne un très beau mouvement offensif d’Aston Villa (73e, 1-1).
Surpris au moment où l’on s’y attendait le moins, les Cityzens ont alors vainement tenté de réagir. Mais ni le redoutable Erling Haaland (85e), ni l’inépuisable Rodri Fernandez (86e), ni le feu follet Riyad Mahrez (87e) et ni le très discret Phil Foden (90e) ne parviendront à forcer la décision. Accroché à la surprise générale par une tenace équipe d’Aston Villa, Manchester City concède son deuxième match nul consécutif en déplacement et rate l’opportunité de mettre la pression sur le leader Arsenal (15 points). Toujours dauphin des Gunners avec 14 unités au compteur, les joueurs de Pep Guardiola pourraient toutefois se retrouver à quatre longueurs des hommes de Mikel Arteta en cas de succès des Canonniers demain sur la pelouse de Manchester United.
Premier League
Ratcliffe intéressé pour succéder aux Glazer à Manchester United ?
23/11/2022 À 21:01
Premier League
Ronaldo suspendu deux matches en club et condamné à payer une amende
23/11/2022 À 18:08