Malgré les règles strictes de la nation musulmane en matière de consommation d'alcool, l'annonce indique que les autorités sont d'accord en principe avec le fait de servir de l'alcool dans les stades.

La question a été posée à maintes reprises à la Fifa, organisatrice du tournoi, depuis que l'émirat a obtenu l'organisation du tournoi en 2010. Mais aucune décision sur la disponibilité de l'alcool dans les stades pour les détenteurs de billets ordinaires n'a encore été rendue publique. "Nous espérons que les gens pourront (boire)", a déclaré Jaime Byrom, président de MATCH Hospitality, le fournisseur de billetterie d'hospitalité de la Coupe du monde 2022, en annonçant lundi le lancement des offres pour le tournoi. "Nous prévoyons d'être en mesure de servir de l'alcool dans notre programme d'hospitalité", a-t-il dit.

Football
La chute de Jiangsu, champion de Chine, a de quoi inquéter l'Inter Milan
IL Y A 2 HEURES

Lors d'une présentation commerciale, MATCH Hospitality a dévoilé son offre la plus premium mise en vente pour la Coupe du monde, à savoir la loge Pearl Lounge du stade de Lusail qui devrait accueillir le match d'ouverture et la finale du Mondial, et qui proposera "une sélection de champagne, des sommeliers et des spiritueux de qualité". Cela coutera à partir de 4.950 dollars (4.100 euros) par personne, selon le site "hospitalité" de la Fifa.

L'état d'ébriété, un crime

Les ventes et la consommation d'alcool sont étroitement contrôlées au Qatar. Seuls quelques bars et restaurants liés à des hôtels de luxe sont autorisés à en servir, et un seul magasin contrôlé par l'État, vend aux détenteurs de permis d'alcool. Les visiteurs temporaires, y compris les supporters de football, ne pourront pas acheter de l'alcool dans ce magasin en vertu des règles actuelles.

Bien que le prix de l'alcool ait légèrement baissé ces dernières années, une pinte de bière coûte généralement plus de 15 dollars, et le verre de vin atteint presque 20 dollars. Au Qatar, l'état d'ébriété en public est un crime et la tolérance zéro s'applique à la conduite en état d'ivresse.

Le Qatar a expérimenté une fan zone pendant la Coupe du monde des clubs de la Fifa en 2019, où les supporters ont été autorisés à consommer des boissons alcoolisées sur un site situé dans la banlieue de Doha. Une bière coûtait environ 7 dollars et les supporters ont réagi favorablement. Cette année-là, le secrétaire général du Comité suprême d'organisation du Mondial, Hassan al-Thawadi, avait déclaré que "l'alcool ne fait pas partie de notre culture, mais l'hospitalité oui".

Il n'y aura pas de fan zone lors de la Coupe du monde des clubs de cette année, qui débute jeudi, en raison de mesures strictes de prévention contre le Covid-19.

Ligue 1
Pas de clause mais un gentlemen's agreement : Milik pourrait retourner en Italie dès cet été
IL Y A 3 HEURES
Liga
Une déroute et un taulier en larmes : à Valence, tout fout le camp
IL Y A 13 HEURES