"Dimanche, le Brésilien a été très mauvais, a raté trop de passes". Le média UOL Esporte n'y est pas allé de main morte avec Neymar après la prestation insipide de la star auriverde avec le PSG face à Rennes (2-0). Une rencontre durant laquelle le numéro 10 parisien a raté à peu près tout ce qu'il a entrepris. Rater un match, ça arrive. Mais le problème avec l'ancien Barcelonais, c'est que cela devient une tendance. Depuis le début de la saison, ses bonnes performances se font rares. Beaucoup trop rares.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Il y a bien eu quelques coups d'éclat. Sa fin de match contre Lyon, où il a été l'homme fort du renversement de situation opéré par le PSG, au-delà de provoquer un penalty controversé (2-1) qu'il a lui-même transformé. Une passe décisive pour offrir le but de la victoire parisienne à Achraf Hakimi face à Metz (1-2). Une autre pour Julian Draxler en tout fin de match contre Montpellier (2-0). Un travail défensif loué face à Manchester City (2-0) même si son impact offensif a laissé à désirer face aux Anglais. C'est déjà ça. Mais c'est très éloigné des standards d'un joueur habituellement dominant comme Neymar.
Ligue 1
L'absence de Neymar, un mal pour un bien ?
30/11/2021 À 22:47

Des stats en chute libre

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Son seul but dans le jeu cette saison, Neymar l'a inscrit avec le Brésil face au Pérou (2-0) le mois dernier. Avec le PSG, cela remonte au 1er mai dernier, contre Lens (2-1). Après 7 apparitions, le Brésilien ne totalise qu'un but et trois passes décisives. Il a ainsi été décisif une fois toutes les 197 minutes. Un rendement en chute libre, et qui baissait sensiblement déjà de saison en saison depuis qu'il a rejoint le PSG (décisif une fois toutes les 82 minutes en 2020-21, 76 minutes en 2019-20, 65 minutes en 2018-19, 61 minutes en 2017-18).

"Au Brésil, on a abandonné l’idée que Neymar soit le nouveau Pelé"

C'est la traduction statistique d'un phénomène visible à l'œil nu. Neymar fait beaucoup moins de différences, tant par la passe que par le dribble. Et surtout par le but. Le quotidien L'Equipe soulignait ainsi cette semaine que le Brésilien n'avait trouvé les filets qu'à deux reprises sur ses 41 derniers tirs. Il fait preuve d'une maladresse d'autant plus déconcertante que c'est normalement l'un de ses points forts. Elle s'est illustrée face à Montpellier et Rennes par deux tentatives à bout portant non cadrées. Et alors que Kylian Mbappé était vraisemblablement mieux placé que lui, dans les deux cas.

L'inspiration le fuit

C'est certainement le plus problématique. Il y a toujours eu du déchet dans le jeu de Neymar, un phénomène finalement assez logique tant les prises de risque du Brésilien sont surélevées, parfois démesurées. C'est aussi ce qui lui permet d'être décisif en réussissant des gestes auxquels personne ne s'attend. Cette inspiration, au-delà de sa qualité technique, qui le rend normalement insaisissable, semble avoir totalement disparu depuis le début de la saison, et même sur la fin du dernier exercice avec le PSG. Et cela se traduit par un manque de justesse flagrant inhabituel, pour ne pas dire inédit, dans le jeu du Brésilien.

Messi - Neymar - Mbappé : Une animation à parfaire, un onze à corriger

Si le phénomène a de quoi inquiéter, certains facteurs peuvent éventuellement l'expliquer. Comme une préparation physique précaire pour un joueur sollicité en sélection l'été dernier avec la Copa America. Neymar a toujours eu besoin de plusieurs matches pour retrouver ses sensations. Et s'il a eu l'occasion d'enchaîner quelques matches avec le PSG, le Brésilien doit aussi s'adapter à une nouvelle animation offensive en club avec l'arrivée de Lionel Messi. Il connaît bien l'Argentin pour avoir évolué avec lui au Barça. Mais le trio qu'il forme avec la Pulga et Kylian Mbappé est nouveau. Le temps nécessaire pour mettre les repères en place peut avoir une influence sur son manque de rendement actuel.

Le Brésil pour le relancer ?

Mais cela justifie difficilement l'écart abyssal entre le niveau intrinsèque de Neymar et celui qu'il affiche depuis le début de la saison. La trêve internationale semble tomber à pic pour le relancer. C'est sous le maillot brésilien que le Parisien a livré ses meilleures prestations dernièrement. A défaut d'être irrésistible, la star auriverde avait su tenir son rang de leader technique pour guider sa sélection en finale de la Copa America l'été dernier. Et son but face au Pérou en septembre lui avait permis de mettre fin à une série de cinq matches sans marquer, inédite depuis ses débuts avec la Seleçao en 2010.
Ses performances seront particulièrement scrutées face à la Colombie et l'Uruguay. Par tout un pays qui rêve de retrouver le sommet du football mondial l'an prochain au Qatar, et dont Neymar reste l'atout majeur dans cette optique. Et par un PSG inquiet de voir sa star n'être que l'ombre d'elle-même depuis le début d'une saison où il aura plus que jamais besoin de sa meilleure version.
Ballon d'Or
Le classement "all time" : Messi et CR7 hors concours, trois Français dans le Top 10
30/11/2021 À 00:13
Ligue 1
La grande première : Sergio Ramos titulaire avec le PSG à Saint-Etienne
28/11/2021 À 11:18