Ce fut laborieux, mais le Brésil est parvenu à garder son invincibilité dans ces éliminatoires du Mondial 2022 en zone Amsud. Pour cette rencontre de la quinzième journée, la Seleção s'est accrochée au point du match nul contre l'Équateur (1-1). Dans une ambiance bouillante, les quintuples champions du monde ont longtemps mené au score mais le collectif de Tite a souffert dans les dernières minutes d'une partie que les deux équipes ont joué à dix contre dix pendant plus de 80 minutes ! Finalement, la bonne opération comptable est pour l'Equateur, troisième, qui a pris provisoirement sept points d'avance sur ses principaux poursuivants, la Colombie et le Pérou. Déjà qualifié, le Brésil a quand même vu la défaite de très près.
Une chose est sûre : il ne fallait pas arriver en retard dans La Casa Blanca de Quito. Dès les premières secondes du match, l'Équateur s'est procuré une énorme occasion de but mais le capitaine Enner Valencia a manqué d'adresse au moment de placer son coup de tête depuis les six mètres. De son côté, le Brésil a fait parler son réalisme. Sur un centre de Philippe Coutinho, de retour après 471 jours d'absence en sélection, Casemiro a profité d'un cafouillage dans la surface de réparation pour ouvrir le score à bout portant (6e, 0-1). À partir de là, le Brésil s'est bien installé dans la partie et sur un ballon en profondeur, Matheus Cunha s'est pris les crampons d'Alexander Domínguez directement dans le cou. Sorti de façon peu académique, le gardien de La Tri s'est fait logiquement exclure (15e).
Matches amicaux
Neymar guide le Brésil vers la victoire
06/06/2022 À 12:15

Alexander Dominguez / Equateur - Brésil

Crédit: Getty Images

Alisson, sauvé deux fois par le VAR

Si le début de match a pu ressembler à un scénario cauchemardesque pour l'Équateur, il n'en a rien été dans la suite des événements. Averti en tout début de match, Emerson Royal a récolté un deuxième carton jaune synonyme d'expulsion pour une faute sur Michael Estrada (21e), laissant les deux formations à dix contre dix. Le tempo n'est pas redescendu pour autant, puisqu'Alisson Becker a d'abord été expulsé à son tour par Wilmar Roldan, avant que l'arbitre colombien ne se décide à utiliser la VAR pour annuler la sanction mais confirmer le coup franc équatorien. Derrière, Pervis Estupinan a tenté sa chance sans succès (26e).
Si la Canarinha a essayé de faire la différence par Cunha (45e), Casemiro (50e) ou Alex Sandro (73e), ce sont bien les locaux, et notamment l'excellent Gonzalo Plata, qui ont mis au supplice leurs adversaires. D'abord, Pervis Estupinan a fait passer un frisson derrière l'échine brésilienne avec un penalty finalement refusé par la VAR, puis Plata a offert sur un plateau l'égalisation à Félix Torres, auteur d'un coup de tête surpuissant pour battre Alisson (75e, 1-1).
En toute fin de match, l'arbitre a sifflé un nouveau penalty pour l'Équateur à la suite d'une sortie rugueuse du gardien de Liverpool sur Ayrton Preciado... Expulsé une deuxième fois, Alisson a encore vu la sanction être annulée après recours à la vidéo. Avec dix minutes d'arrêts de jeu à chaque période, ce match n'a ressemblé à aucun autre. Et au bout du suspense, le Brésil a résisté.

Eder Militao (Brésil) face à l'Équateur / Qualifications Coupe du monde 2022

Crédit: Getty Images

Matches amicaux
Le Brésil s'est bien amusé
02/06/2022 À 12:56
Coupe du monde
Changement de programme : Sénégal - Pays-Bas match d'ouverture, Qatar-Equateur placé en soirée
02/04/2022 À 03:57