5 buts concédés en 16 matches. Les chiffres suffisent à montrer la qualité défensive du Brésil sur l'année 2021. L'Equateur, premier adversaire de la Seleçao en 2022 ce jeudi, connaît déjà l'ampleur de la tâche qui l'attend pour percer la défense brésilienne. La sélection auriverde est un véritable mur. Et à la lecture des noms qui composent son secteur défensif, c'est tout sauf une surprise. Tite peut déjà s'appuyer sur deux des meilleurs gardiens de la planète avec Ederson (Manchester City) et Alisson (Liverpool). Mais le sélectionneur du Brésil a aussi de quoi leur offrir une protection optimale.
Sa charnière est tout aussi redoutable. Ses titulaires, Thiago Silva et Marquinhos, se sont imposés depuis de nombreuses années comme des références mondiales en défense centrale. Mais, dans les grandes sélections comme dans les grands clubs, il faut toujours un troisième homme de haut niveau dans ce secteur pour compenser d'éventuelles blessures ou suspensions. Et le Brésil en a un en la personne d'Eder Militão. Le Madrilène complète un trio qui a de quoi faire pâlir d'envie la terre entière à moins d'un an de la Coupe du monde au Qatar.
Coupe du monde
Changement de programme : Sénégal - Pays-Bas match d'ouverture, Qatar-Equateur placé en soirée
02/04/2022 À 03:57

Un trio au sommet de son art

  • Thiago Silva, l'inoxydable
Il a 37 ans mais il est toujours aussi dominant. Thiago Silva fait l'unanimité à Chelsea, à l'image de sa dernière prestation éblouissante dans le derby face à Tottenham (2-0). Ce n'est pas par hasard si les dirigeants des Blues ont d'ores et déjà pris soin de le prolonger pour une saison supplémentaire. L'ancien Parisien reste l'un des défenseurs les plus complets de la planète, combinant science du placement et de la relance avec une présence toujours impactante dans les duels et le domaine aérien. C'est encore plus net dans un championnat aussi exigeant que la Premier League, où la régularité de son niveau de performance le situe parmi les tout meilleurs défenseurs du Royaume.

Thiago Silva, le patron de Chelsea

Crédit: Getty Images

  • Marquinhos, l'indispensable
Marquinhos a appris à bonne école avec Thiago Silva. Mais c'est bien le départ de son compatriote qui lui a permis de prendre une nouvelle dimension au PSG. Un club dont il est la référence en défense en plus d'être un leader du vestiaire, bien au-delà de son statut de capitaine. De toutes les stars parisiennes, c'est certainement celui dont les absences se font le plus cruellement sentir. Comme Thiago Silva, il est l'exemple parfait du défenseur complet et son expérience dans l'entrejeu sous les ordres de Thomas Tuchel lui a permis de développer une qualité de passe, notamment dans le jeu long, qui a encore solidifié son statut parmi les meilleurs joueurs du monde à son poste.
  • Eder Militão, l'incontournable
C'est peu de dire qu'il devait prendre de nouvelles responsabilités au Real Madrid après les départs des deux titulaires de la charnière merengue, Sergio Ramos et Raphaël Varane, l'été dernier. Et c'est peu de dire qu'il les a remarquablement assumées. Eder Militão s'est imposé comme le nouveau taulier de la défense de la Maison Blanche et l'un des garants de la solidité affichée par la formation de Carlo Ancelotti cette saison. Impressionnant dans les airs, bluffant de vitesse, le Brésilien ne commet que très peu d'erreurs. Celle qui a coûté une défaite au Real à Getafe (1-0) serait plutôt l'exception qui confirme la règle. Et à 24 ans, il n'a pas fini de progresser.

Un argument majeur en vue du Mondial

  • Thiago Silva - Marquinhos, un vécu inégalable
Aucune sélection au monde ne peut s'appuyer sur une charnière titulaire aussi rodée que celle du Brésil. Entre le PSG et la Seleçao, Thiago Silva et Marquinhos ont été alignés ensemble à… 218 reprises. Ils se connaissent sur le bout des crampons. Et le rendement de cette charnière se lit dans les chiffres avec une moyenne de 2,42 points par rencontre quand ils évoluent côte à côte, clubs et sélections confondus. En équipe nationale, ils n'ont connu qu'une fois la défaite en 31 matches disputés ensemble. Par ailleurs, le Brésil n'a jamais pris plus de deux buts quand il a aligné ce duo. Et ce n'est arrivé qu'à deux reprises…

Thiago Silva et Marquinhos sous le maillot du Brésil

Crédit: Imago

  • Eder Militão, un réserviste au diapason
Le plus prometteur pour la sélection brésilienne, c'est que le rendement de sa défense ne change quasiment pas quand Thiago Silva ou Marquinhos vient à manquer à l'appel. Eder Militão, la première option de Tite pour compenser l'absence de l'un de ses deux titulaires, est lui aussi performant quand il est aligné en défense centrale. La Seleçao n'a ainsi concédé que cinq buts et n'a connu que deux fois la défaite sur les 19 apparitions du Madrilène en équipe nationale. Militão joue pleinement ce rôle essentiel de troisième homme dans la hiérarchie des centraux brésiliens. Et la relève de la charnière auriverde est d'ores et déjà assurée avec le joueur de 24 ans.
  • Un avantage sur la concurrence
Le Brésil n'est pas seul à pouvoir s'appuyer sur un trio d'individualités fortes en défense centrale. Les Pays-Bas (Virgil van Dijk, Matthijs de Ligt, Stefan de Vrij), la France (Raphaël Varane, Lucas Hernandez, Jules Koundé voire Presnel Kimpembe) l'Italie (Leonardo Bonucci, Giorgio Chiellini, Francesco Acerbi) ou le Portugal (Ruben Dias, Pepe, José Fonte) ont également des arguments dans ce secteur du jeu. Mais, tant sur la forme du moment de ces individualités ou sur leur vécu en équipe nationale, aucune de ces sélections ne rivalise vraiment avec le Brésil à l'heure actuelle. Une bonne raison pour le peuple auriverde de gonfler ses ambitions pour le prochain Mondial.

Eder Militão / Brésil - Equateur (Copa America 2021)

Crédit: Getty Images

Qualif. Coupe du Monde - Amsud
120 billets achetés pour sa famille avant un premier but en sélection : Vinicius avait tout prévu
25/03/2022 À 12:37
Qualif. Coupe du Monde - Amsud
Le Brésil déroule face au Chili, Neymar se régale
25/03/2022 À 06:49