C'était un grand rendez-vous, et les Bleus ne l'ont pas manqué. La France a signé une très belle performance lundi en ramenant une victoire des Pays-Bas (0-1), sur le terrain de son principal rival annoncé dans la course à la qualification pour la Coupe du monde 2018. Un succès qui vaut cher, et que les Bleus doivent à un but superbe de Paul Pogba à la demi-heure de jeu. Il permet aux hommes de Didier Deschamps de partager la tête du groupe A avec la Suède, qui s'est facilement imposée devant la Bulgarie (3-0).
Si Gameiro et Griezmann avaient été les hommes forts du succès face aux Bulgares vendredi (4-1), c'est bien Pogba qui a crevé l'écran à Amsterdam. Le milieu de Manchester United a formé un duo bien plus performant dans l'entrejeu avec Blaise Matuidi, excellent lui aussi. Mais il a surtout été décisif en marquant le but de la victoire tricolore d'une frappe monumentale de 30 mètres avec l'aide involontaire du portier néerlandais Maarten Stekelenburg, auteur d'une petite faute de main (0-1, 30e). Cela n'enlève rien à la beauté d'un but que le milieu des Bleus, marqué par les critiques dont il a été l'objet, n'a pas vraiment célébré.
Equipe de France
Zidane ne ferme pas la porte au PSG... mais vise surtout les Bleus
23/06/2022 À 06:28
https://i.eurosport.com/2016/10/10/1947068.jpg

Lloris évite les regrets

Pogba a été grand à Amsterdam, et il fallait bien ça face à un adversaire bien plus coriace que celui que les Bleus ont croisé sur la même pelouse au mois de mars (2-3). Si les Néerlandais ont été mis en difficulté par des Français particulièrement brillants dans la première demi-heure, ils ont ensuite parfaitement réagi et donné du fil à retordre aux Tricolores. La charnière Varane-Koscielny a dû s'employer, notamment le Gunner qui aurait pu être sanctionné d'un penalty pour une main, jugée involontaire à juste titre, sur un tir de Vincent Janssen (41e). Et il a fallu une énorme parade d'Hugo Lloris sur une reprise à bout portant de Memphis Depay pour éviter l'égalisation néerlandaise (89e).
Les Bleus auraient alors nourri de gros regrets. Car Stekelenburg, bien que fautif sur le but français, a par ailleurs sorti plusieurs arrêts importants, devant Kevin Gameiro (13e, 55e) et Pogba (72e). Les hommes de Deschamps ont aussi mal exploité des situations de supériorité numérique sur des contres, au plus fort de la pression néerlandaise en seconde période. Ils n'ont pas eu la même efficacité que face à la Bulgarie, à l'image d'un duo Gameiro-Griezmann moins en vue. Mais ils n'en ont pas payé les conséquences. En signant une deuxième victoire en trois jours, les hommes de Deschamps ont effacé leur contre-performance en Biélorussie (0-0) et peuvent envisager la suite de cette campagne de qualification avec sérénité. Et c'est bien le plus important.
https://i.eurosport.com/2016/10/10/1947098.jpg
Euro 2020
Mbappé reprend Le Graët : "Il considérait qu’il n'y avait pas eu de racisme après l'Euro"
19/06/2022 À 13:22
Coupe du monde
Zidane : "Bixente est le seul qui aurait pu me contenir"
19/06/2022 À 11:10