Il y a des joueurs qui justifient à eux seuls de regarder un match de foot. Jamal Musiala éclot à peine au plus haut niveau mais il entre déjà dans cette catégorie. La technique, la vitesse, les changements de rythme, le sens du dribble, la vista, les passes lumineuses, la finition… le jeune prodige du foot allemand est la définition même du "joueur frisson". A 18 ans, c'est déjà très bien. Mais cela ne suffit pas pour faire une grande carrière. Justement. Le gamin a bien d'autres atouts dans son jeu. Sa première avec l'Allemagne jeudi face au Liechtenstein (0-2) a permis en partie de le vérifier.
Ce n'était pourtant que sa première titularisation sous le maillot de la Mannschaft. Un choix fort de la part d'Hansi Flick. Pour tourner définitivement la page Joachim Löw et repartir sur de nouvelles bases, l'entraîneur du Bayern pouvait difficilement trouver un symbole plus fort que Musiala. Le milieu offensif bavarois a donné raison à son ancien coach au Bayern. Le milieu offensif a su se montrer décisif, dans son style caractéristique : un enchaînement à la vitesse de l'éclair pour éliminer deux défenseurs avant de délivrer une passe parfaite à Timo Werner pour l'ouverture du score.

Une ascension fulgurante

Ligue des Nations
L'Allemagne donne la leçon à l'Italie
14/06/2022 À 20:43
Flick a apprécié. Dans un match où l'Allemagne a peiné pour trouver les solutions face à un bloc très bas, le talent de Musiala a fait la différence. Sa prestation n'a pas été parfaite. Mais son impact déjà déterminant alors que l'ensemble reste perfectible ne rend le phénomène que plus prometteur. "Il a prouvé de manière impressionnante qu'il avait de la qualité au Bayern Munich la saison passée et au cours des dernières semaines, également avec son action avec laquelle il a amené le but de Werner", a souligné le nouveau boss de la Mannschaft.

Liechtenstein - Allemagne - 2021

Crédit: Getty Images

Flick sait de quoi il parle. Il avait fait débuter Musiala en Bundesliga lors d'une victoire contre Fribourg (3-1) à la fin de l'exercice 2019-20. Il l'avait installé en équipe première la saison passée en prenant soin de lui donner un minimum de temps de jeu pour lui donner l'opportunité de progresser. Musiala l'avait saisie, inscrivant six buts en Bundesliga et un en Ligue des champions en 32 apparitions sur ces deux compétitions. Tout en affichant sa capacité à être performant sur quasiment tous les postes offensifs, au milieu ou en attaque, sur un côté ou dans l'axe.

"Un incroyable potentiel"

Flick parti prendre en main l'équipe d'Allemagne, Julian Nagelsmann semble totalement disposé à poursuivre son œuvre avec Musiala au Bayern Munich. Le jeune international allemand lui a aussi donné des raisons d'insister dans cette voie. Dès la première sortie du club bavarois à domicile en championnat, le gamin de 18 ans a totalement transfiguré le visage d'un FCB insipide en première période face à Cologne (3-2), s'offrant même sa première passe décisive de la saison. Titulaire une semaine plus tard face au Hertha BSC (5-0), il a confirmé en inscrivant son premier but.

Jamal Musiala et Bouna Sarr

Crédit: Getty Images

En moins d'un mois, Musiala a d'ores et déjà donné des raisons à son nouveau coach au Bayern de lui donner un statut de titulaire. L'idée fait son chemin en Bavière, tant l'international allemand offre de multiples perspectives par son impact sur le jeu, sa capacité à être décisif et sa polyvalence. Nagelsemann semble conquis. "Il a un incroyable potentiel, a-t-il estimé. C'est extraordinaire. Il a de grandes qualités dans la finition, aussi dans le dribble et la conduite de balle. Il a justifié ma confiance en lui. Il fait de très bonnes choses. Il est sur les bases d'une carrière exceptionnelle."

Un état d'esprit exemplaire

Parce que le gamin a aussi la tête bien faite. C'est du moins la tendance qui se dégage quand les autres parlent de lui. "Maintenant il joue au Bayern, mais il m'appelle toujours 'monsieur'", témoigne Andrew Martin, son ancien coach à Croydon, en Angleterre, où Musiala a vécu de 7 à 16 ans. "Ce qui est bien, c'est qu'il est humble et qu'il ne s'enflamme pas quand il joue bien, confirme Nagelsmann. Il a cette mentalité du terrain. C'est ce qu'il doit garder, cette insouciance. C'est extrêmement positif. L'une de mes tâches les plus importantes, c'est de ne pas lui enlever ça."
Un état d'esprit exemplaire qui n'est certainement pas étranger à l'ascension fulgurante du phénomène Musiala. Le Bayern peut se réjouir de compter un joueur aussi prometteur dans ses rangs. La sélection aussi. Possédant les nationalités allemande et anglaise, le natif de Stuttgart aurait pu opter pour les Three Lions. Il a finalement choisi la Mannschaft. Pour le plus grand bonheur d'une équipe d'Allemagne en quête de renouveau après l'ère Joachim Löw. Sa capacité à retrouver les sommets peut poser question. Musiala pourrait bien être la meilleure des réponses.

Jamal Musiala

Crédit: Getty Images

Ligue des Nations
La Mannschaft n'y arrive toujours pas : "Nous voulons de nouveau allumer une fusée"
11/06/2022 À 22:16
Ligue des Nations
Et à la fin... l'Allemagne partage les points
07/06/2022 À 20:50