"Je ne vois pas pourquoi je devrais être déçu. J’y suis attentif, de plus en plus, parce que beaucoup de gens en parlent. Je regarde un peu plus attentivement mais tout en gardant ce recul." Samedi au micro de RMC Sport, Jonathan Clauss s'était exprimé pour la première fois sur l'équipe de France. Non-sélectionné par Didier Deschamps pour les deux derniers matches, face au Kazakhstan et en Finlande, de qualifications pour la Coupe du monde au Qatar en 2022, le piston lensois ne semblait pas surpris. Didier Deschamps a été invité à évoquer son cas ce lundi en conférence de presse et il s'est montré assez clair.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
"Qui fait le buzz ?, a demandé Deschamps à l'audience journalistique devant lui. Je regarde les matches, je regarde beaucoup de joueurs. Ce n'est pas le buzz qui fait la sélection. Il fait partie des joueurs que l'on suit." Il faut dire que depuis le début de saison, Clauss brille avec Lens, dauphin du Paris Saint-Germain en Ligue 1. Déjà auteur d'un but et quatre passes décisives, l'ancien de l'Arminia Bielefeld (2e division allemande) a encore amélioré ses statistiques (un but et deux passes décisives) face à Troyes vendredi. Le tout au lendemain de l'annonce de la liste de Deschamps dans laquelle il ne figurait donc pas au contraire de Benjamin Pavard et Léo Dubois.
Qualif. Coupe du monde
Le PSG peut souffler : L'Argentine ne devrait pas convoquer Messi contre le Chili et la Colombie
18/01/2022 À 10:50
Est-ce son âge (29 ans) qui pose problème ? Son appartenance à une équipe qui ne joue aucune Coupe d'Europe ? "L'âge n'est pas un critère en soi, c'est une question de concurrence au poste, répond Deschamps. Je sais que vous êtes en attente à chaque sélection de nouveautés. Je ne suis pas là pour ça. J'ai toujours incorporé des nouveaux joueurs. On peut prendre l'exemple de Jordan Veretout qui a sensiblement le même âge et qui est arrivé tardivement. Il joue à Rome, en Coupe d'Europe, d'accord mais comme pour les joueurs de 18 ans, si c'est le moment, je le sélectionnerai."

Pavard peut-il jouer piston ?

Puisqu'il était question de piston droit, Deschamps a aussi été interrogé sur la meilleure position de Benjamin Pavard et surtout sur sa capacité à évoluer à ce poste. "Oui, Benjamin Pavard peut jouer piston, a-t-il rétorqué. Il le fait avec son club même s'il ne traverse pas une période euphorique. L'idéal est d'avoir un joueur qui peut avoir de la créativité avec le ballon et assurer en tant que défenseur. Benjamin est plus un joueur défensif. Avec le Bayern il jouait très haut, il a été et il est toujours capable de faire des passes décisives ou de marquer des buts très importants."
Profitant de l'occasion pour comparer les profils, "DD" a poursuivi son propos en évoquant notamment les frères Hernandez. "On pourrait se demander aussi si Lucas est capable de jouer piston, je répondrai oui. Il n'a pas le même profil que son frère Théo ou Lucas Digne. Après ce sont des équilibres, selon l'adversaire on peut être amené à avoir un profil plus offensif, d'un côté ou des deux. Ça demande des compensations, je n'ai pas de position catégorique. Est-ce que Pavard est mieux dans une défense à 4 ? Peut-être. Il a peut-être besoin d'avoir un joueur d'appui pour se projeter, chose dont a moins besoin un joueur comme Théo Hernandez."

Pavard, la sale période : "Au Bayern, on a les mêmes doutes qu'en France"

Qualif. Coupe du monde
Le PSG peut souffler : Neymar ménagé par le Brésil pour affronter l'Equateur et le Paraguay
13/01/2022 À 15:43
Qualif. Coupe du monde
"C'est très dur" : sans surprise, Mancini voulait un autre tirage...
26/11/2021 À 20:52