Personne ne doutait que l'équipe de France serait de l'aventure au Qatar. Encore fallait-il valider définitivement son billet ce samedi. Les Bleus y ont mis la manière en infligeant une immense correction au Kazakhstan (8-0). L'euphorie de la soirée couplée à l'élan d'octobre et la victoire en Ligue des Nations ont remis cette équipe de France, abîmée par un Euro raté, dans les clous de ses ambitions. Sitôt la qualification acquise, les hommes de Didier Deschamps n'ont pas tourné longtemps autour du pot. S'il ne faut jamais banaliser une qualification pour une Coupe du monde, l'objectif est ailleurs pour cette génération aux dents longues.

Karim Benzema et Kylian Mbappé.

Crédit: Getty Images

A commencer par le héros du jour, Kylian Mbappé : "Le plus important ce soir, c'était la qualification, car on voulait se donner cette chance de défendre notre titre, aussi pour ceux qui n'étaient pas en Russie, a commenté le Parisien. Une Coupe du monde, c'est un rêve, un objectif, c'est tout, et c'est une chance unique de pouvoir jouer dans une équipe qui peut la gagner. On va aller là-bas pour la gagner. On va essayer pourquoi pas de faire un back to back, a lancé le Parisien sur la Chaîne L'Equipe. J'ai toujours dit que je voulais marquer l'histoire de mon pays et ça passera par une grande Coupe du monde avec les Bleus au Qatar."
Liga
Benzema : "Je me trouve au max. Il me manque juste des trophées"
15/01/2022 À 07:50

Deschamps : "Je ne vais pas parler de soirée parfaite… mais ça y ressemble"

Benzema : "Pour moi, c'est spécial de se qualifier pour une Coupe du monde"

Pour trouver trace d'un doublé en Coupe du monde, il faut remonter à 1958-1962, soixante ans en arrière, quand le Brésil de Pelé et Garrincha n'avait pas de rival. C'est dire la tâche immense qui attend la France dans un peu plus d'un an à Doha. Pour Karim Benzema, pas question de doublé. Lui qui a raté le sacre mondial en Russie a forcément savouré cette qualification. Alors qu'il n'y croyait sans doute plus, lui aussi aura le droit d'aller décrocher son étoile au Qatar : "Pour moi, c'est spécial de se qualifier pour une Coupe du monde", a pudiquement commenté le Madrilène. "Ce n'est pas anodin d'aller à la Coupe du monde, a rappelé Hugo Lloris qui jouera, sauf pépin, en novembre 2022 son quatrième Mondial. C'est un grand moment qui nous attend."

Karim Benzema

Crédit: Getty Images

Il reste douze mois pour affûter cette équipe de France. Mais les Bleus ont déjà une bien plus belle allure qu'en juin dernier quand la Suisse sanctionnait leurs errements de l'été. Les Bleus auront-ils retenu la leçon ? "Aller au Qatar, c’est très bien, je suis très fier, a savouré Didier Deschamps. La qualité est là, le talent aussi, l’état d’esprit. Des fois, ça se joue à peu de choses mais sur l’année 2021, même s’il reste un dernier match, l'équipe a prouvé qu’elle était capable de faire de très très bonnes choses. On reste dans les meilleures nations, quand on rencontre les meilleures nations, ça se joue parfois à peu de choses. Mais on est là et on y sera." Et a priori, ils n'iront pas pour faire de la figuration...

"Coman a ringardisé Pavard en une mi-temps" : Deschamps a-t-il trouvé son piston droit ?

Equipe de France
Le Graët ouvre la porte des Bleus à Zidane : "Tout le monde y pense pour l'après-Deschamps"
30/11/2021 À 17:16
Les grands récits
Aimé Jacquet, quatre ans pour une étoile
25/11/2021 À 22:53