Après le match nul concédé face à l'Ukraine au Stade de France mercredi, les Bleus ne se font pas d'illusions : ils n'ont plus le droit à l'erreur. "On ne peut pas se permettre de perdre plus de points", a lancé Hugo Lloris en conférence de presse samedi, à la veille du deuxième match de qualification pour le mondial 2022 face au Kazakhstan. Le portier tricolore en a profité pour rappeler les conditions délicates dans lesquelles ses coéquipiers préparent ce match.
"Il faut s'adapter au décalage horaire mais on a la chance d'évoluer dans des infrastructures de haut niveau. Avec le froid et la neige, ça aurait été compliqué de s'entraîner dehors dans de bonnes conditions. On s'essaiera au terrain synthétique à l'entrainement ce samedi, on va rentrer progressivement dans la préparation de ce match mais on sait qu'on ne peut pas s'attendre à un match facile", a développé Hugo Lloris. Didier Deschamps, sélectionneur des Bleus, a lui aussi assuré qu'il ne s'attendait pas à un match facile face aux Kazakhs : "Quand l'adversaire n'a rien à perdre, c'est à nous de 'faire le job' comme on dit. L'adversaire est là aussi, c'est solide, c'est une équipe qui prend peu de buts, ce n'est jamais simple."
Ligue des Nations
A quelle heure et sur quelle chaîne suivre France – Danemark à la télévision en Ligue des Nations ?
IL Y A 14 HEURES

Deschamps l'affirme : "Il y aura des changements"

A quelques semaines de l'Euro, "DD" a fait le choix de convoquer un groupe de 26 joueurs (25 désormais depuis la blessure de N'Golo Kanté) pour les matches de qualification au mondial 2022. Et après le nul concédé face à l'Ukraine, le sélectionneur compte bien faire tourner son effectif : "Même si tous les joueurs sont censés s'entraîner (samedi, ndlr), je n'ai pas de risque à prendre. J'avais déjà prévu qu'il y ait des changements, évidemment. Il y en aura un certain nombre, ne me demandez pas combien, car je ne déciderai que demain de toutes les façons."
"J'ai le choix, avec beaucoup de joueurs de haut niveau capables de jouer dans différentes positions. Ce n'est pas tout de mettre des joueurs offensifs, il faut créer des décalages, il y a différentes solutions et différents systèmes aussi. Je vais choisir celui qui sera le plus adapté par rapport à l'adversaire pour le mettre le plus en difficultés" a précisé Deschamps, qui ne donne donc pas de réelles indications sur le XI aligné dimanche face au Kazakhstan. Une chose est sûre : cette fois-ci, les Bleus n'auront pas le droit à l'erreur.

Coman, Mbappé, Giroud, Griezmann : Reverra-t-on les Bleus en mode "Playstation" ?

Equipe de France
Fekir ne sait pas comment reconquérir Deschamps : "J’ignore sur quoi il se base"
20/05/2022 À 12:12
Ligue des Nations
Deschamps : "Kylian Mbappé est Français, ça me va"
19/05/2022 À 16:55