Le jeu : Cinq changements, zéro étincelle

Trois jours après un carton à huit buts et une qualification pour le Mondial en désossant le Kazakhstan, Didier Deschamps avait procédé à cinq remplacements pour le dernier rendez-vous de l'année en Finlande. En défense, Kurt Zouma a été titularisé à la place de Lucas Hernandez. Le joueur de West Ham s’est retrouvé encadré par Dayot Upamecano, à sa gauche, et Jules Koundé, à sa droite.
Equipe de France
Zidane ne ferme pas la porte au PSG... mais vise surtout les Bleus
23/06/2022 À 06:28
Les deux pistons ont aussi changé de visage, Lucas Digne et Léo Dubois ayant la lourde charge de succéder à Théo Hernandez et Kingsley Coman, très en vue face aux faibles Kazakhstanais. Le Lyonnais, touché aux ischio en fin de première période, a dû laisser sa place à Benjamin Pavard qui est finalement... passé dans l’axe à l’entrée de Kingsley Coman avant l’heure de jeu. Les deux autres entrants, Aurélien Tchouameni et Moussa Diaby, ont remplacé N’Golo Kanté dans l’entrejeu et Karim Benzema en attaque.
Ce onze a eu le ballon la majeure partie du temps mais a constamment buté sur une équipe finlandaise repliée comme il faut. La maîtrise française, stérile, s’est quelque peu délitée à la fin du premier acte et au retour des vestiaires. DD a alors lancé Karim Benzema et Kingsley Coman dans le bain. Les Bleus ont dès lors donné un bon coup de menton. Et les Tricolores se sont imposés.

Kylian Mbappé a marqué lors de Finlande - France

Crédit: Getty Images

Les joueurs : Benzema a tout changé, Mbappé à tout cassé

C'est encore le duo Karim Benzema et Kylian Mbappé qui a porté les Bleus en Finlande (0-2). Le premier, remplaçant au coup d'envoi, a changé la physionomie de la rencontre. Le second a enchaîné passe décisive divine et but venu d'une autre planète. Ce fut plus compliqué pour les pistons Léo Dubois et Lucas Digne. Voici les notes des Bleus.
A LIRE : LES NOTES DES JOUEURS

Le facteur X : l’entente Benzema - Mbappé

Le une-deux Benzema - Mbappé sur l’ouverture du score du Madrilène, ce n’est pas la première fois qu’on le voit. Pas la dernière non plus. Les deux joueurs s’entendent comme deux larrons en foire. Et c’est plutôt une bonne chose pour l’équipe de France.

La stat : 18

La France avait marqué lors de ses dix-sept dernières rencontres, avant d’aller à Helsinki. Grâce à Karim Benzema et Kylian Mbappé, elle a poussé jusqu’à dix-huit, record égalé. Les Bleus avaient déjà réussi une telle série entre septembre 1999 et octobre 2000.

Le tweet : Benzema et Mbappé remontent le temps

Un but au minimum depuis quatre matches, une première depuis 2003 et David Trezeguet.

La décla : Didier Deschamps (sélectionneur de l'équipe de France)

"Ca a été une année très positive pour l'équipe de France. Si j'enlève dix minutes qui nous ont été fatales cet été (...) en termes de qualité, d'état d'esprit, de mental, l'équipe de France a encore prouvé qu'elle était très compétitive".

La question : Une victoire, deux gagnants ?

Avoir du temps de jeu en équipe de France est un luxe, le gâcher est une faute de goût. Qualifiés pour le Mondial depuis samedi et le carton réussi face au Kazakhstan (8-0), les Bleus ont débarqué en Finlande pour finir l’année sur une bonne note. Ni plus, ni moins. Face à une équipe qui jouait sa place en barrage, Didier Deschamps avait décidé de procéder qu’à cinq changements, histoire de garder un fil conducteur et par respect pour l’équité sportive.
Des entrants, on ne retiendra pas énormément. Sinon que Kurt Zouma a fait le job, égal à lui-même. Mais ça, on le savait déjà, depuis le temps que le défenseur West Ham fréquente la sélection... En revanche, Moussa Diaby, loué pour sa parfaite intégration dans le groupe France et percutant lorsqu’il entre en jeu, n’a guère été au niveau escompté dans ce costume de titulaire. Aurélien Tchouaméni s’est montré sous un jour moins lumineux que lors de ses premières sélections. Quant aux pistons d’un soir, ils n’ont pas soutenu la comparaison…
Heureusement, Didier Deschamps a eu la bonne idée de changer son fusil d’épaule autour de l’heure de jeu, alors que les champions tombaient dans un faux rythme. L’entrée de Benzema a fait appel d’air. Il a marqué. Puis a vu Kylian Mbappé, son passeur décisif sur l’ouverture du score, l’imiter quelques minutes plus tard. Benzema - Mbappé, duo de tauliers. Benzema - Mbappé, doublette qui n’avait pas fonctionné à l’Euro parce que réunie - avec Antoine Griezmann - bien trop tardivement. Elle avait besoin de temps pour se perfectionner. Elle aura encore douze mois d’ici le Mondial pour donner la pleine mesure de son talent. On a déjà hâte d'y être.
Euro 2020
Mbappé reprend Le Graët : "Il considérait qu’il n'y avait pas eu de racisme après l'Euro"
19/06/2022 À 13:22
Coupe du monde
Zidane : "Bixente est le seul qui aurait pu me contenir"
19/06/2022 À 11:10