L’Espagne peut remercier Dani Olmo. Comme trois jours plus tôt face à la Grèce (1-1), la sélection de Luis Enrique a livré une prestation décevante sur la pelouse géorgienne du stade Boris Paichadze de Tbilissi. La Roja et ses 73% de possession ont même encaissé l’ouverture du score sur une contre-attaque de Kvaratskhelia, juste avant la pause. Mais Ferran Torres et Dani Olmo, auteur d’un exploit personnel à la toute fin du temps additionnel, ont permis à l’Espagne d’arracher une victoire précieuse (1-2). Un résultat qui a permis à la Roja de prendre provisoirement la tête du groupe B, avant que la Suède ne repasse devant, après sa victoire en soirée sur la pelouse du Kosovo (0-3).

L’Espagne ne retrouve pas son football

Qualif. Coupe du monde
"Un des matches où j'ai le plus souffert" : Luis Enrique inquiet après le miracle contre la Géorgie
28/03/2021 À 20:15
En première période, les Espagnols ont pourtant semblé avoir retenu les leçons de leur déconvenue face à la Grèce, tentant de prendre d’entrée leurs adversaires à la gorge. C’est ainsi que Ferran Torres a rapidement mis Loria a contribution, d’une belle frappe du gauche (11e). Puis, plus rien.
C’est la Géorgie qui a eu la plus belle occasion, sur un corner tiré de la droite sur la tête de Kashia, qui a obligé Unai Simon à sortir une belle parade réflexe juste sur sa ligne (18e). Les Espagnols, prévenus, ont alors monopolisé le ballon. Mais la défense de la 89e nation mondiale ne leur a laissé aucun espace. Et comme si cela ne lui suffisait pas, la Roja a même encaissé l’ouverture du score, lors d’une ultime contre-attaque géorgienne menée par Kiteishvili et conclue par Kvaratskhelia d’un beau tir croisé à ras de terre (1-0, 44e) pour faire vrombir les spectateurs présents dans les tribunes du stade Boris Paichadze.

Pedro Porro et l'Espagne sont en difficulté, ce dimanche en Géorgie (1-0 à la pause)

Crédit: Getty Images

Olmo empêche la crise

Au retour des vestiaires, la formation de Luis Enrique a tenté de mettre plus de rapidité dans son jeu offensif, faisant rapidement flancher la défense géorgienne. Lancé sur le côté gauche, Jordi Alba a vu son centre tendu transpercer toute la surface avant d’être repris par Ferran Torres, parfaitement placé au second poteau pour, enfin, réussir à marquer et ainsi égaliser (1-1, 56e).
L’équipe de Willy Sagnol, logiquement inférieure sur le plan technique, s’est contentée de continuer à très bien défendre, dans le but de réussir l’exploit d’accrocher la sixième meilleure nation mondiale, selon le classement FIFA. Et cela a failli être payant.
Se cassant continuellement les dents sur le bloc géorgien, l’Espagne a semblé à court de solution au moment où le quatrième arbitre a levé son panneau indiquant le temps additionnel. Mais c’est alors que Dani Olmo, entré à la pause, a décidé de se muer en sauveur, décochant une somptueuse frappe de plus de 25 mètres en plein dans la lucarne de Loria, abattu par le scénario (2-1, 90e+4).
Avec cette victoire à l’arraché, l’Espagne, à défaut de se rassurer sur son niveau de jeu, est 2e du groupe B. La Géorgie, pourtant proche de l’exploit, est au fond de la classe avec le Kosovo (0 point).

Alvaro Morata en action lors de ce match

Crédit: Getty Images

Qualif. Coupe du monde
EN DIRECT : L'Espagne menée à la pause en Géorgie (1-0)
28/03/2021 À 16:56
Qualif. Coupe du monde
L'Angleterre sans forcer, Ibrahimovic décisif pour son retour
25/03/2021 À 22:43