En déplacement en Bulgarie, l'Italie a fait le boulot, s'adjugeant un deuxième succès en deux matches. Andrea Belotti (43e sur penalty) et Manuel Locatelli (83e) ont permis à la Nazionale de se sortir du piège de Sofia. Accrocheurs en défense, les Bulgares ont posé quelques soucis aux Italiens mais n'ont jamais vraiment inquiété la défense adverse. Loin d'être flamboyante, l'Italie s'assure quand même une victoire précieuse et se place dans la course au Mondial.
Convaincante contre l'Irlande du Nord jeudi, l'Italie se devait d'enchaîner en Bulgarie. Roberto Mancini a procédé à quelques changements pour aborder ce match, titularisant notamment Andrea Belotti à la pointe de l'attaque. Mais malgré une nette possession de balle et un milieu Verratti-Sensi-Barella très à l'aise techniquement, les Transalpins ont affiché des carences dans la construction en première période.
Qualif. Coupe du monde
Pour l'Allemagne, un but de Gnabry a suffi
28/03/2021 À 20:40
Le verrou bulgare et son 5-3-2 très défensif étant difficile à percer, l'Italie s'en est remise à ses individualités. Peu avant la pause, Verratti a vite joué un coup-franc, trouvant Insigne qui a lui-même lancé Belotti dans la profondeur. Avant même de contrôler le ballon, l'attaquant du Torino a été déséquilibré dans son dos par Dimov. Un penalty logique, que Belotti a lui-même catapulté au fond (43e, 0-1). La Nazionale, qui aurait pu bénéficier d'un penalty plus tôt, a regagné les vestiaires avec un avantage logique.

La joie de Belotti, buteur en première période sur penalty

Crédit: Getty Images

A trop vouloir gérer...

Menés sans rien avoir proposé offensivement, les Bulgares se sont résolus à prendre des risques face à une Italie parfois trop sûre d'elle. A force de gérer, les Italiens ont failli être punis peu avant l'heure de jeu, sur un débordement de Karagaren, dont le centre a vraisemblablement été contré par la main d'Acerbi dans la surface. Malgré la colère bulgare, l'arbitre slovène n'a pas bronché. Cette frayeur passée, la Squadra Azzurra a continué de gérer son maigre avantage.
Jamais mise en difficulté mais pas totalement rassurée malgré 22 tirs, la faute à un excellent Iliev dans les buts, l'Italie s'est quand même mise à l'abri grâce à Locatelli (83e). Auteur de son premier but en sélection, le milieu de Sassuolo a profité de la bonne connexion entre Marco Verratti et Lorenzo Insigne sur le côté gauche de l'attaque. Les deux hommes, qui ont beaucoup combiné avec Spinazzola, ont permis aux Italiens de ramener un succès logique de Sofia. Qui aurait pu être plus large, si l'entrant Immobile avait concrétisé une de ses trois grosses occasions en fin de match.
Invaincue depuis septembre 2018, l'Italie glane trois points capitaux et conforte sa place de co-leader du groupe C, à égalité avec la Suisse qui a battu la Lituanie (1-0). Une sélection lituanienne que les hommes de Roberto Mancini affronteront mercredi (20h45), pour clore cette fenêtre internationale.

Manuel Locatelli a inscrit son premier but avec l'équipe première de l'Italie

Crédit: Getty Images

Euro 2020
"Je voulais en prendre un" : Critiqué, Grealish assure qu'il voulait frapper un tir au but
12/07/2021 À 11:12
Euro 2020
"Historique", "Grazie", "Malédiction" : La presse italienne savoure, les médias anglais en enfer
12/07/2021 À 06:59