Totalement relancé avec l'Olympique de Marseille, dont il est devenu l'une des pièces maîtresses, l'ailier turc Cengiz Ünder veut désormais passer un cap supplémentaire avec sa sélection, qui affronte jeudi le Portugal de Cristiano Ronaldo en barrage aller d'accession au Mondial 2022.

Un parcours du combattant pour voir le Qatar

Qualif. Coupe du monde
L'Ukraine n'ira pas au Mondial : "Si on a réussi à donner des émotions, mission accomplie"
05/06/2022 À 21:21
Dans l'équipe de Turquie, le Lillois Burak Yilmaz est le "kral", le roi. Ünder est lui son dauphin, le petit prince d'un public qui rêve d'une nouvelle participation à une Coupe du Monde, la dernière remontant à 2002, quand l'ailier de l'OM n'avait que cinq ans. La tâche est immense avec un double obstacle à franchir, le Portugal d'abord, puis le vainqueur du duel entre l'Italie, où Ünder a joué de 2017 à 2020 à l'AS Rome, et la Macédoine du Nord.

Cengiz Under, Burak Yilmaz et les Turcs célébrant le but du Marseillais en 2019, lors de la dernière défaite en match officiel de l'équipe de France (Turquie - France 2-0)

Crédit: Getty Images

Les Turcs ne partent pas favoris et ils auront besoin du talent d'Ünder, de ses dribbles et sa frappe du gauche, pour espérer voir le Qatar au mois de novembre. Avec le maillot de son pays, Ünder compte 36 sélections et 11 buts inscrits. Incontournable à 24 ans, il a marqué deux fois et donné trois passes décisives lors de ses quatre derniers matches avec la Turquie.

11 buts et 3 passes décisives avec l'OM cette saison

A Marseille, où il a été prêté cet été par la Roma après un passage raté à Leicester, il est également rapidement devenu incontournable par son sens du un-contre-un, mais aussi par ses statistiques. Dans une équipe qui a souvent du mal à concrétiser sa domination, ses 11 buts et trois passes décisives toutes compétitions confondues pèsent très lourd. Dans les périodes où l'OM marquait peu, son entraîneur Jorge Sampaoli le citait d'ailleurs régulièrement, au même titre que Dimitri Payet ou Arkadiusz Milik, parmi "ceux qui ont le plus de buts en eux".

Cengiz Ünder félicité par ses coéquipiers après son but lors de Clermont-OM en Ligue 1

Crédit: Imago

"Il a toujours eu ces qualités mais sans la continuité qu'il a eue à l'OM. Ca reste un axe de progression, car il doit aussi rester efficace sur toute la durée d'un match", a récemment expliqué le technicien argentin. "Il joue ailier mais il va face au but, il sait attaquer la surface et il peut toujours être décisif. On travaille avec 'Cengo' pour qu'il garde cette continuité", a ajouté Sampaoli, qui le qualifie de "joueur fondamental" pour l'OM. "C'est un ailier fougueux et imprévisible, qui peut faire la différence, qui provoque toujours le un-contre-un", a de son côté détaillé son équipier Valentin Rongier.

Déjà dans le cœur des Marseillais

En janvier, son but victorieux à Bordeaux, où l'OM ne s'était pas imposé depuis 44 ans, a en tous cas déjà offert à Ünder une petite place dans l'histoire du club provençal. Les supporters le lui ont fait savoir avec un immense tifo en son honneur lors du match suivant contre Lille au Vélodrome, où il avait de nouveau marqué. "Je n'oublierai jamais la chorégraphie que j'ai vue dans les tribunes lorsque je suis allé sur le terrain avant le match. Marseille est désormais ma famille et je continuerai à lutter pour ma famille jusqu'à la dernière minute", avait répondu le petit ailier sur Twitter.
Dès le mois d'octobre, au moment de la réception de Galatasaray, l'ancien joueur d'Istanbul Basaksehir était de toute façon déjà sûr de son choix: "Passer de Rome à Marseille est peut-être une des meilleures décisions que j'ai prises", lançait-il alors. Ce même jour, peut-être pour ne pas créer de polémiques dans son pays, il avait de nouveau refusé de dire quel club turc était son favori. Galatasaray ? Besiktas ? Fenerbahce ? Le club de coeur de Ünder reste l'un des secrets les mieux gardés de Turquie.
Qualif. Coupe du monde
Bale, encore prophète en son pays : "L'important était de se qualifier"
05/06/2022 À 20:10
Qualif. Coupe du monde
Bale et les Gallois filent au Mondial, l'Ukraine frustrée
05/06/2022 À 18:00