C’est l’image forte de la soirée de samedi. Tenu en échec en Serbie (2-2) après avoir mené 2-0, le Portugal a cru arracher les trois points dans les dernières secondes, quand Cristiano Ronaldo a devancé Marko Dmitrovic pour marquer dans le but ouvert. Problème, l’arbitre a été trompé par l’intervention désespérée de Stefan Mitrovic, qui a dégagé un ballon ayant déjà franchi la ligne. Pas de VAR, pas de but. De quoi déclencher la fureur de "CR7".
L’attaquant de la Juventus s’est d’abord rué sur l’arbitre de touche, qui n’a pas bronché, avant de s’en prendre à l’arbitre central Danny Makkelie. Sans plus de succès, évidemment. Conscient que la décision n’évoluerait pas, le capitaine portugais a quitté la pelouse avant même que le coup de sifflet final ne retentisse, jetant avec rage son brassard au sol. Et l’intéressé a vite compris que ce geste ferait beaucoup parler.

Cristiano Ronaldo jette son brassard contre la Serbie

Crédit: Getty Images

Qualif. Coupe du monde
Après un Euro mitigé, Shevchenko quitte son poste de sélectionneur de l'Ukraine
HIER À 12:58

Santos : "Je n’aborderai pas ce sujet"

"Être capitaine de l'équipe du Portugal est l'une des plus grandes fiertés et privilèges de ma vie. Je donne et je donnerai toujours tout pour mon pays, cela ne changera jamais. Mais il y a des moments difficiles à gérer", s’est-il justifié sur Instagram dans la foulée de la rencontre. Évidemment bavard au sujet de l’arbitrage à l’issue de la rencontre, Fernando Santos a de son côté botté en touche à ce sujet. Tout en faisant comprendre qu’il se rangeait derrière son joueur.
"Je ne sais pas ce qui s'est passé, on m'a dit qu’il n’avait pas très bien réagi. C'est la frustration normale de ceux qui marquent le but gagnant du Portugal sans qu’il ne compte. Je n'aborderai pas ce sujet", a évacué le sélectionneur des champions d’Europe. Mais tout le monde n’a pas analysé la scène de la même manière. "La réaction de Cristiano est naturelle mais n'est pas acceptable pour un capitaine de sélection", a ainsi lancé l’ancien défenseur international Fernando Meira, dans des propos retranscrits par Record.

Meira : "Il doit donner l’exemple"

"Il ne peut pas balancer son brassard au sol et se diriger vers les vestiaires alors que le match se poursuit, a ajouté l’homme aux 52 sélections. Ce n'est pas acceptable pour un joueur de son importance. Je comprends sa frustration et je lui donne raison parce que son but était valable mais les arbitres doivent prendre des décisions, sans VAR, et il doit donner l'exemple. Et celui de ce soir n'est pas à suivre".
Pas exemplaire dans sa réaction, Ronaldo a également été en difficulté sur le terrain, lui qui a trop souvent tenté de faire la décision en soliste, allant parfois à l’inverse de ce que le jeu demandait. Une première occasion manquée, des frappes forcées, deux coups francs plus ou moins bien négociés et, finalement, ce but qui aurait dû lui être accordé. De héros à pointé du doigt, il n’y a qu’un coup de sifflet.

Cristiano Ronaldo

Crédit: Getty Images

Qualif. Coupe du monde
La Suisse pense à Wenger pour succéder à Petkovic
29/07/2021 À 11:36
Qualif. Coupe du monde
Deux buts d'avance avant un nul : l'Argentine sur un fil à deux jours de la Copa América
09/06/2021 À 06:16