Le Portugal a tout gâché. Devant au score dès le début de match, la Seleçao a été renversée par la Serbie à Lisbonne, dimanche soir (1-2), après un but d'Aleksandar Mitrovic dans les dernières secondes de la rencontre. Les coéquipiers de l'excellent Dusan Tadic se qualifient donc directement pour la prochaine Coupe du monde au Qatar, alors que ceux de Cristiano Ronaldo, qui n'avaient pas encore perdu dans ces éliminatoires, devront passer par la case barrages. Une douche froide pour les hommes de Fernando Santos, toujours aussi peu convaincants dans le jeu.
Une entrée en jeu à la mi-temps. Un coup de tête gagnant à la 90e minute de jeu pour envoyer son équipe à la prochaine Coupe du monde. Aleksandar Mitrovic a vécu le scénario rêvé dimanche soir, à l'Estadio da Luz de Lisbonne. La Serbie, plus globalement. La sélection de Dragan Stojkovic, qui avait déjà accroché le Portugal au match aller (2-2), a été récompensée de son match cohérent, et meilleur que celui de son adversaire, tout simplement. Mais elle est partie de loin, dans une rencontre qui a d'abord ressemblé à un cauchemar.
Qualif. Coupe du monde
Le Portugal et la perspective d'un gâchis monumental
15/11/2021 À 10:27

Renato Sanches (Portugal) a marqué contre la Serbie / Qualifications pour la Coupe du monde 2022

Crédit: Eurosport

Après seulement deux minutes de jeu, Renato Sanches a sanctionné la perte de balle de Nemanja Gudelj, harcelé et très légèrement bousculé par Bernardo Silva, en frappant fort pour faire exploser le public portugais (1-0, 2e). La Seleçao ne devait pas perdre ? Elle a pris les commandes d'entrée de jeu pour se diriger, a priori, vers un match tranquille. Mais trois jours après un match pauvre en Irlande, la formation de Fernando Santos a encore ronronné suite à cette ouverture du score. Et à la demi-heure de jeu, Rui Patricio a remis son adversaire dans le match, coupable d'une grosse faute de main sur une frappe déviée de Dusan Tadic (1-1, 33e).

Mitrovic, l'avertissement puis la sanction

Dès lors, la domination serbe est devenue de plus en plus nette. Dans l'engagement plus que dans les situations, puisque Dusan Vlahovic et les siens n'ont pas multiplié les occasions franches, loin de là. Mais ils ont au moins averti leurs adversaires. L'attaquant de la Fiorentina, qui avait déjà touché le poteau en première période (12e), s'est retrouvé plusieurs fois dans des positions dangereuses, étant par exemple contré in extremis par Danilo (77e). Puis Mitrovic s'est testé une première fois de la tête en manquant le cadre (83e), avant le coup de grâce.
Un but venu sanctionner un Portugal qui, en plus d'être à des années lumières de la production offensive à laquelle il pourrait prétendre avec un tel effectif, a été coupable d'une grossière erreur de marquage dans sa propre surface. La faille de trop. Le coup est rude, et Fernando Santos sera inévitablement pointé du doigt. C'est bien par un barrage que le champion d'Europe 2016 devra passer pour espérer être au Qatar.

Aleksandar Mitrovic

Crédit: Getty Images

Qualif. Coupe du monde
"Inacceptable", "terrible", "peur" : Le Portugal a vécu un calvaire
14/11/2021 À 23:47
Qualif. Coupe du monde
A force de stagner, le Portugal va-t-il faire marche arrière ?
13/11/2021 À 23:02