C’est un refrain qui a précédé tant de gadins. La fameuse ligne d’attaque que le monde entier envie à une équipe mais qui n’accouche que si rarement, dès sa conception, du triomphe attendu. L’association de Karim Benzema, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé en équipe de France, à partir de juin dernier à quelques encablures de l’Euro, avait tout de cette funeste ritournelle. Tout du trio auquel il faut du temps pour passer de fantasmagorique à gagnant.
Cela n’a pas manqué. Lors du grand rendez-vous continental, les Bleus n’ont pas passé le cap des huitièmes de finale. C’est même un membre de leur clinquant trident offensif, en la personne de Mbappé, qui a apposé un point final à leur échec, en manquant le tir-au-but fatidique. Voilà pour la première phase de la prophétie : le camouflet. Restait alors le plus dur à faire : (re)passer au temps de la victoire.

Benzema, Pogba : qui est le meilleur joueur de la finale ? Et du tournoi ?

Ligue 1
Mbappé apte pour Reims selon Pochettino, tout comme Messi
IL Y A 9 HEURES

Trophée en poche et stats correctes

Cela n’a pas manqué non plus. Même si le standing de la compétition remportée par la France cette année souffre de la comparaison avec son récent titre mondial, et avec l’espoir tout juste envolé de s’adjuger l’Euro. Lors du Final Four de la Ligue des Nations, en octobre, la Belgique et l’Espagne sont tombées face aux hommes de Didier Deschamps, et les trois de devant se sont mis en valeur. Griezmann, un peu. Mbappé et Benzema, surtout.
Voilà de quoi donner, a minima, des airs de réussite au pari de les faire cohabiter. Surtout que du côté des statistiques individuelles, en huit matches et demi partagés avec le maillot tricolore, Griezmann (4 buts), Benzema (6 buts) et Mbappé (3 buts, 4 passes décisives) s’en sortent honorablement. Si on effectue la moyenne des notes que nous leur avons attribuées, l’avant-centre du Real crève même l’écran, avec en point d’orgue son 8 face aux Espagnols (voir tableau).
Joueur : Moyenne : Note la plus haute :Note la plus basse :
Karim Benzema 683,5
Kylian Mbappé 5,67,53
Antoine Griezmann 5,274
Sur huit des neuf rencontres que les trois joueurs ont débuté ensemble, Benzema n’ayant pas été noté face à la Bulgarie (sorti avant la mi-temps).

Somme de duos et alchimie à trouver

Mais ce que les chiffres ne disent pas, c’est le sentiment d’inachevé qui entoure encore les performances conjointes des trois attaquants français. Il y a du mieux, indubitablement. Mais c’est en duos qui se relaient que ce trio parvient à donner satisfaction. Lors du dernier carré de la Ligue des Nations, Mbappé et Benzema ont fait preuve d’une complicité alléchante et précieuse.
Le "problème" ? Un mois auparavant, c’était en l’absence de la star parisienne que Griezmann avait réalisé, face à la Finlande, un chef-d’œuvre de match aux airs de référence (2-0, deux buts de sa part). Et le récital du meneur de jeu des Bleus avait été accompagné d’une superbe copie de Benzema, délicieux passeur décisif à l’origine de l’ouverture du score.
Quant à l’attelage Griezmann-Mbappé, il n’est peut-être pas celui qui fait le plus de dégâts dans les défenses adverses ces temps-ci. Mais ce n’est pas pour lui que l’on a à s’inquiéter. Les deux joueurs se connaissent, ont un vécu commun récent - et glorieux - en équipe de France. Ainsi, le bât ne blesse au sein d’aucune doublette. Reste à étendre cette osmose au tiercé.

"Mbappé a été au coeur de tout" : Comment il a donné du sens au trio d'attaque

Griezmann, enjeu central

Samedi face au Kazakhstan, il sera question de qualification pour le Mondial 2022. Ne comptez pas sur Deschamps pour voir la rencontre par un autre prisme. "On ne va pas sous-estimer cette équipe, a-t-il promis la semaine dernière en conférence de presse. On a un objectif qui est clair : se qualifier." La défense est le principal point d’interrogation à l’ordre de la semaine. Mais l’évolution de la complémentarité de son attaque, liée au résultat, sera scrutée.
Elle devrait encore s’articuler autour d’un Griezmann dans une position axiale et reculée, très différente de celle qu’il occupait par exemple dans le 4-3-3 qui avait permis à la France de battre l’Allemagne à l’Euro (1-0). En 10, "Grizou" peut permuter avec Benzema, dont le profil de 9 et demi et la palette technique collent à l’emploi, tandis que Mbappé reste la caution profondeur de l’arsenal français.

Deschamps : "Au-delà de la qualité technique, notre état d’esprit fait notre force"

Tous les trois sur une bonne dynamique

Au-delà des considérations tactiques, le sélectionneur des Bleus pourra compter sur trois joueurs en réussite. Benzema, Mbappé et Griezmann ont chacun marqué un but, lors de leur dernier match en club. Respectivement face au Rayo Vallecano avec le Real, face à Bordeaux avec le PSG et contre Valence avec l’Atlético. Pour deux victoires et un nul (concédé par les Colchoneros). Si on élargit le spectre à l’ensemble de l’intervalle entre les deux périodes internationales, la dynamique reste bonne (voir tableau).
Joueur : Matches : Buts : Passes décisives :
Kylian Mbappé 535
Karim Benzema 541
Antoine Griezmann 541
Depuis le 10 octobre et la finale de la Ligue des Nations.
C’est surtout pour "Grizou" que cela change la donne, tant ses deux saisons au Barça (2019-2021) ont été moroses. Deschamps s’en est réjoui ce lundi à Clairefontaine : "C’est mieux quand un joueur arrive en pleine confiance (…) Après avoir été décisif, si c’est un joueur offensif." Le tout en rappelant que Griezmann n’a pas eu besoin de cette plénitude quotidienne pour briller en équipe nationale.
"C’est arrivé qu’il soit venu dans des situations difficiles, a-t-il admis, concernant le numéro 7 tricolore aux 100 capes. Ce qui ne l’a pas empêché d’être performant avec nous (…) Par moments, l’équipe de France, c’est une bouffée d’oxygène." Une bouffée d’oxygène et l’occasion de travailler des automatismes, parfaite une entente. Pour faire d’un trio que le monde nous envie toujours l’instrument d’une conquête planétaire.

Antoine Griezmann, Kylian Mbappé et Karim Benzema, quelques minutes avant de remporter la Ligue des Nations face à l'Espagne, avec l'équipe de France, à Milan - 10/10/2021

Crédit: Imago

Ligue 1
Filer au Real ou prolonger au PSG ? Mbappé fait entrer Pochettino dans l'équation
09/01/2022 À 09:36
Ligue 1
Il fond sur Zlatan : jusqu’où Mbappé va-t-il grimper dans la hiérarchie des buteurs du PSG ?
08/01/2022 À 22:38