La Belgique, qui dispute ce samedi son deuxième match des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 contre la République tchèque a parfaitement lancé sa campagne qualificative mercredi en venant à bout du Pays de Galles (3-1). Une rencontre maitrisée par les hommes de Roberto Martinez. Trois jours après ce succès, Thomas Meunier, titulaire face aux Gallois, a accordé une interview à nos confrères belges de la RTBF. L’occasion pour le défenseur de Dortmund, absent samedi face aux Tchèques en raison du protocole Covid, de déclarer sa flamme à son sélectionneur, en poste depuis 2016 à la tête des Diables Rouges.
"Au niveau management, coaching, il ne surjoue jamais. Tout est très naturel et c’est ce qui fait toute la différence." débute Thomas Meunier. "Au niveau tactique, c’est un mec qui s’adapte et qui veut tout contrôler. Il n’y a pas de secret, dans ses expériences à Wigan ou Everton, il a toujours eu de bons résultats et on le voit avec nous. Il a réussi à nous inculquer ce qu’il avait appris dans sa carrière. Parfois les choses paraissent si simples" poursuit-il.

Meunier estime qu'il y a du "génie" chez Martinez

Qualif. Coupe du monde
La Suisse pense à Wenger pour succéder à Petkovic
HIER À 11:36
Dithyrambique sur les qualités de son sélectionneur, l’arrière latéral de Dortmund va même plus loin : "Il y a un peu de génie là-dedans. Il sait ce qu’il fait, il est toujours sûr de lui, il sait de quoi il parle. C’est rassurant parce qu’il n’y a jamais eu d’hésitation. Quand il nous demande de jouer de telle ou telle manière, C’est toujours clair, net, précis."
Des mots qui feront certainement plaisir au principal intéressé qui tentera en juin prochain à l’Euro de remporter le premier titre majeur de l’histoire de la Belgique.

Thomas Meunier et Roberto Martinez lors d'un match international entre l'Ecosse et la Belgique le 9 septembre 2019

Crédit: Getty Images

Meunier tacle les haters : "Qu’est ce qu’ils ont à faire dans leur vie ?"

Interrogé également sur son rapport aux réseaux sociaux et sur les insultes qu’il reçoit régulièrement, le défenseur belge, comme à son habitude, n’y est pas allé par quatre chemins. "Si ça ne touchait que moi je pense que j’arriverais à le gérer sans trop de souci. Mais mes proches voient aussi ce qui se passe. Et ça les affecte eux. Donc s’ils sont touchés, moi aussi je le suis. Ils se disent : comment est-ce possible ? De se connecter le matin à 8h30 et le premier message que t’écris c’est "va te faire… " Des fois je me dis qu’est-ce que ces gens ont à faire dans leur vie. Est-ce qu’ils ont tant de problèmes que ça pour en vouloir à la terre entière."
Et Thomas Meunier a trouvé une solution radicale pour éviter de trop perdre de temps sur les réseaux sociaux. Le défenseur de 29 ans ne suit plus personne sur ces réseaux. "Maintenant quand je vais sur Insta ou Twitter, je n’ai plus rien à regarder donc ça dure 30 secondes et je remballe ça dans mon casier."
Qualif. Coupe du monde
Deux buts d'avance avant un nul : l'Argentine sur un fil à deux jours de la Copa América
09/06/2021 À 06:16
Qualif. Coupe du monde
Neymar inspiré, Brésil comblé
05/06/2021 À 06:27