Campagne enfin lancée pour les Bleus. Après son accroc face à l’Ukraine (1-1) mercredi en ouverture des qualifications pour le Mondial 2022, l’équipe de France s’est offert au Kazakhstan une première victoire dans ces éliminatoires. Ni flamboyants, ni inquiétés, les hommes de Didier Deschamps ont fait le job en s’imposant (0-2) grâce à une réalisation d’un excellent Ousmane Dembélé (20e), qui aura marqué des points en vue de l’Euro, et un but contre son camp de Sergiy Maliy (44e). Les champions du monde en titre prennent provisoirement la tête de leur groupe.
Didier Deschamps avait prévenu et il n’a pas manqué à sa parole. Le sélectionneur des Bleus comptait faire tourner pour le plus long déplacement de l’histoire de l’équipe de France en qualifications. Seuls Hugo Lloris et Antoine Griezmman ont ainsi été rescapés du onze accroché par l’Ukraine. Neuf changements et une équipe qui a pris le temps de construire sa victoire.
Qualif. Coupe du monde
L'antisèche : La Playstation au placard
28/03/2021 À 16:11

Dembélé et Pogba en verve

Si Ousmane Dembélé a été le principal danger côté bleu, les Français n’ont pas eu à forcer leur talent pour gagner ce match. C’est d’ailleurs l’attaquant du Barça qui, profitant d’une passe de Martial, est venu ouvrir le score d’une frappe croisée à la vingtième minute de jeu.
Seul Lemar, par la suite, tentera sa chance au cours de 45 premières minutes au cours desquelles le jeu réclamé déjà face aux Ukrainiens se faisait toujours attendre. Il aura fallu un but contre son camp de Maliy (44e) qui venait de sauver son équipe sur l’action précédente devant Martial pour éloigner le scénario de mercredi des esprits.

France's midfielder Paul Pogba runs with the ball during the FIFA World Cup Qatar 2022 qualification Group D football match between Kazakhstan

Crédit: Getty Images

Mbappé, penalty repoussé et occasions ratées

La seconde mi-temps fut une longue gestion des hommes de Didier Deschamps jusqu’à ce triple changement à l’heure de jeu avec les entrées de Mbappé, Ben Yedder et Rabiot, qui a redonné un peu de rythme à la rencontre. Une fin de match qui a permis au gardien kazakhstanais, Mokin, de se distinguer. Le portier de Tobol a d’abord repoussé une tête de Dembélé qui partait sous la barre (69e) avant de sortir une frappe à bout portant de Mbappé (71e) puis de sortir un penalty de l’attaquant du PSG qu’il avait lui-même provoqué (75e) et de s’interposer d’une main ferme sur une énième frappe de l’attaquant français dans les arrêts de jeu (90+3e).
Entre-temps, le gardien du Kazakhstan s’était également imposé sur une frappe dans un angle fermé de Rabiot (79e), permettant à sa formation de limiter les dégâts face à une équipe de France largement supérieure intrinsèquement. Un succès marqué, entre autres, par les bonnes performances de Dembélé et de Lemar, qui a de quoi rassurer avant de se déplacer en Bosnie ce mercredi. Les coéquipiers de Miralem Pjanic devraient toutefois fournir une adversité d’un tout autre niveau que le Kazakhstan, 122ème nation au classement FIFA.

Kylian Mbappé, en échec au Kazakhstan ce dimanche - 28/03/2021, victoire de la France (0-2)

Crédit: Getty Images

Qualif. Coupe du monde
Les notes des Bleus : Dembélé, on en redemande !
28/03/2021 À 16:05
Euro 2020
DD préféré à ZZ sans condition: "On continue comme si rien ne s'était passé, or..."
09/07/2021 À 17:16