Getty Images

Les notes des Bleus : Coman-Ikoné, tubes de la rentrée

Les notes des Bleus : Coman-Ikoné, tubes de la rentrée

Le 10/09/2019 à 23:15Mis à jour Le 11/09/2019 à 03:21

QUALIFICATIONS EURO 2020 - Les Bleus ont fait le job ce mardi sans forcément briller. Mais Kingsley Coman a, une nouvelle fois, dynamité le collectif alors que Jonathan Ikoné a fait preuve de culot pour sa première titularisation. Les notes des Bleus.

De notre envoyé spécial au Stade de France,

Hugo Lloris : 5

Une déviation pleine de sécurité (65e). Et puis ? Et puis c'est tout. Soirée peinarde pour le capitaine des Bleus.

  • En bref : Un match sans histoire.

Vidéo - "L'explosion de Coman peut faire deux victimes dans le onze-type de Deschamps"

02:18

Léo Dubois : 5

Sa percée intéressante (8e) a lancé une première période audacieuse. Le Lyonnais a touché quantité de ballons qu'il n'a pas toujours su exploiter avec justesse. Beaucoup de centres et beaucoup de déchet. Mais il a eu le mérite de tenter et de ne pas se cacher.

  • En bref : Des intentions, peu de réussite.

Raphaël Varane : 5,5

Très facile derrière, il s'est contenté de gérer tranquillement ses arrières. Jamais mis à contribution dans le combat, il s'est dit qu'il pourrait peut-être apporter offensivement. Il a lancé deux ogives : une première de 35 mètres bien claquée par Gomes (39e), une autre beaucoup moins brillante qui s'est envolée dans le ciel de Saint-Denis (90e+3).

  • En bref : Tranquille comme Varane.

Clément Lenglet : 6

Sa relance ratée et dangereuse (10e) symbolise un premier acte moyen. Jamais sous pression, il aurait pu prendre plus de risques dans la relance. Il s'est davantage libéré après la pause, à l'image du collectif. Son premier but en Bleu récompense des débuts plein de promesses. Lenglet s'installe tranquillement dans une charnière qui respire la sérénité.

  • En bref : Et pendant ce temps-là, Umtiti n'en finit plus de se blesser.
La joie d'Antoine Griezmann et Clément Lenglet face à Andorre

La joie d'Antoine Griezmann et Clément Lenglet face à AndorreGetty Images

Lucas Digne : 5,5

Après un premier acte neutre, l'ancien Lillois s'est enfin lâché, offrant de nombreuses munitions dont cet excellent centre pour Coman (70e). Jamais inquiété sur son aile, il a alors joué sur du velours, lui qui préfère toujours briller dans le camp adverse.

  • En bref : Un adversaire qui convient à ses qualités. Mais Hernandez n'a pas de soucis à se faire.

Corentin Tolisso : 5

Il a joué dans un fauteuil et on aurait aimé qu'il prenne davantage le jeu à son compte. Son jeu long est toujours aussi précis mais le Munichois a trop rarement cassé les lignes. Il en avait pourtant le temps face à un milieu qui ne l'a jamais pressé. Il s'est retrouvé deux fois en position de conclure, seul au second poteau. Sans réussite.

  • En bref : Presque trop appliqué.

Moussa Sissoko : 6

C'est lui initie le mouvement sur l'ouverture du score de Coman. Il créé le décalage et le déséquilibre en trouvant Ikoné. Utile dans le cœur du jeu par sa seule présence physique, il a parfois abusé de touches de balle quand le jeu réclamait de la vitesse dans les transmissions en première période. Beaucoup plus tranchant après la pause, il s'est montré inspiré sur ses quelques tentatives à l'image de son centre parfait pour Coman (54e) ou de sa tête sur la barre (68e).

  • En bref : Décisif.
Moussa Sissoko

Moussa SissokoGetty Images

Kingsley Coman : 7

Quelle semaine ! Buteur samedi, il a remis ça en ouvrant la marque. Sa vitesse d'exécution a encore une fois fait la différence. Il aurait pu s'offrir un doublé sur des têtes dont une s'est écrassé sur la barre (66e). De la disponibilité, du mouvement : Coman aère le jeu, le fluidifie. Avec lui, la vie est plus simple face à ces blocs très denses. Coman est l'indispensable bâton de dynamite des Bleus.

En bref : La question n'est pas de savoir s'il reviendra en Bleu mais de qui va-t-il rendre la place dans le onze.

Remplacé par Nabil Fekir (85e).

Jonathan Ikoné : 6

Pour sa première titularisation, Ikoné n'a pas eu froid aux yeux. Une très bonne première période marquée par une passe décisive pour Coman et quelques gestes de classe. Sa vitesse sur de petits appuis a fait mal à la défense apathique d'Andorre. Plus discret après la pause, il a tout de même offert une nouvelle balle de but à un Digne maladroit (62e).

  • En bref : Un but et une passe décisive en une semaine : Ikoné a gagné le droit de revenir.

Remplacé par Thomas Lemar (63e).

Jonathan Ikoné face à Andorre

Jonathan Ikoné face à AndorreGetty Images

Antoine Griezmann : 6

Bien sûr, il a raté son deuxième penalty en quatre jours. Mais il s'est largement rattrapé. D'abord en offrant une passe décisive sur un plateau à Lenglet. Chacun de ses coups francs est un danger. A l'aise avec Giroud, Ben Yedder, Lemar ou Coman, il a facilité la vie de ses coéquipiers par ses orientations géniales et sa technique dans les petits espaces.

  • En bref : Il serait bien cruel de retenir ses penalties ratés.

Vidéo - "Faut-il changer de tireur de penalty chez les Bleus ? Ce serait une grave erreur"

02:01

Olivier Giroud : 5

Si adroit en Bleu, il a cette fois raté le coche à plusieurs reprises comme sur cette belle frappe en pivot (27e). Mais il a fait un bien fou dans la construction dans les airs ou au sol. Son une-deux avec Griezmann est à l'origine de l'action qui amène le penalty. On l'a globalement senti plus à l'aise dans la construction cette semaine. Mais il lui a manqué son instinct de tueur ce mardi.

  • En bref : Sans but, le bilan est forcément plus contrasté.

Remplacé par Ben Yedder (72e), buteur plein d'opportunisme après un coup franc de Fekir relâché par Gomes.

Wissam Ben Yedder, buteur face à Andorre

Wissam Ben Yedder, buteur face à AndorreGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0