AFP

Les 5 enseignements de la liste de Deschamps

Les 5 enseignements de la liste de Deschamps

Le 14/03/2019 à 19:10Mis à jour Le 14/03/2019 à 21:13

QUALIFICATIONS EURO 2020 - Les 22 et 25 mars prochains, l’équipe de France affrontera la Moldavie et l’Islande. Didier Deschamps a dévoilé jeudi une liste légèrement remaniée par rapport à celle, très proche du Mondial, qui avait bouclé l'année 2018. Avec quelques surprises et des enseignements.

“Je ne suis pas là pour tenter des choses. Je suis là pour analyser les choses et décider si un joueur peut apporter quelque chose au groupe”, a affirmé Didier Deschamps jeudi lors de la présentation de sa liste des 23 avant les matches qualificatifs pour l’Euro 2020 contre la Moldavie et l’Islande (22 et 25 mars). Alexandre Lacazette Clément Lenglet ou encore Wissam Ben Yedder, non appelés en ont encore fait les frais, par exemple. Voici les cinq enseignements de la liste du sélectionneur.

Rien ne change chez les gardiens

Le sélectionneur a rappelé le trio de la Coupe du monde. Hugo Lloris et Alphonse Areola rendent de belles copies avec leur club respectif. Jusque-là rien d’anormal. Mais Didier Deschamps s’est montré plutôt clément avec un Steve Mandanda à des kilomètres de son meilleur niveau cette saison. Ces qualifications, c’était le bon moment pour faire la passation avec Benjamin Lecomte ou Benoît Costil, mais il semblerait que DD ne souhaite pas modifier cette hiérarchie et qu’aucun créneau ne se libère pour eux avant l’Euro 2020, sauf en cas de grosse blessure.

Steve Mandanda (2017)

Steve Mandanda (2017)Getty Images

La problématique des gauchers en défense centrale

Aymeric Laporte et Clément Lenglet, deux défenseurs centraux au top de leur forme avec Manchester City et Barcelone, n’ont pas été appelés par DD malgré des performances très convaincantes ces derniers mois. L’une des raisons souvent évoquée ? Ils sont tous les deux gauchers.

Didier Deschamps n’a jamais caché ses réticences à aligner deux gauchers en défense centrale pour des questions d’équilibre. On s’en souvient, en 2016, le sélectionneur n’avait pas voulu prendre de risque et avait appelé Adil Rami pour pallier à la blessure de Raphaël Varane. Interrogé sur le sujet, le sélectionneur affirme pourtant que son choix a été dicté par le manque de “connaissance du niveau international” pour Lenglet. Quant à Laporte, il ne semble toujours pas figurer dans les petits papiers de DD...

Vidéo - Deschamps : "Lenglet a un très bon niveau, mais pas d'expérience internationale"

00:49

Rien de nouveau sous le soleil au milieu

La bataille du milieu de terrain est féroce, et sans pitié. Tanguy Ndombélé, auteur de prestations abouties avec l’Olympique Lyonnais a regagné sa place au détriment de Steven Nzonzi, pourtant mondialiste et titulaire indiscutable avec la Roma. Moussa Sissoko (Tottenham) a également fait son retour dans le groupe. Redevenu lui un titulaire en puissance avec les Spurs, le milieu de terrain, toujours très apprécié du sélectionneur, profite de sa bonne forme et pourrait bien se faire une place à droite, où la concurrence est rude.

Ca se bouscule à la pointe de l'attaque

Didier Deschamps a décidé de réaffirmer sa confiance à Olivier Giroud et Nabil Fekir, pourtant loin d’être brillants tous les deux cette saison. Alexandre Lacazette, lui, attend toujours un appel du pied du sélectionneur, alors que ses statistiques parlent pour lui : 14 buts et 11 passes décisives en 37 matches, toutes compétitions confondues, contre 7 buts et 6 passes pour Giroud en 32 matches.

Comme à son habitude, Didier Deschamps n'a pas fermé la porte au Gunner. Même son de cloche pour Wissam Ben Yedder, lui aussi oublié malgré sa très belle saison avec Séville : “Ils auraient mérité d'être avec nous. Est-ce que ce sera le cas en juin ? C'est à eux de continuer à faire ce qu'ils font actuellement.” La capacité de Kylian Mbappé à jouer à la pointe de l’attaque limite encore les chances des deux hommes d'être appelé en Bleu.

Vidéo - Deschamps s'explique sur les absences de Lacazette et Ben Yedder

01:38

Deux gagnants : Coman et Martial

Il y a quand même deux grands gagnants dans cette liste des attaquants : Kingsley Coman (Bayern Munich) et Anthony Martial (Manchester United). Le premier, peu titularisé cette saison (huit fois) va remplacer à gauche Ousmane Dembelé, blessé et non appelé. Il n'avait plus été convoqué depuis novembre 2017. Malgré un début de saison compliqué marqué par des blessures, l'ancien du PSG a retrouvé ses sensations. Anthony Martial, forfait lors du dernier rassemblement revient également. DD n'a pas manqué de chanter ses louanges : "Quand il est en pleine possession de ses moyens, il a cette faculté à éliminer, à faire des différences, à marquer ou faire marquer."

Vidéo - Bleus - Deschamps sur Martial : "Il a des qualités spécifiques très intéressantes"

00:55

La route est encore longue avant l’Euro 2020, et Didier Deschamps, dans sa logique de “groupe” et de refus de "tenter des choses", se montre peut-être (un peu trop) conservateur. Mais difficile de bousculer un effectif champion du monde.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0