Imago

Préparer l’après Ronaldo, la drôle de problématique du Portugal

Préparer l’après Ronaldo, la drôle de problématique du Portugal

Le 21/03/2019 à 23:13Mis à jour Le 22/03/2019 à 14:22

QUALIFICATIONS EURO 2020 - Cristiano Ronaldo a été appelé avec la sélection portugaise, neuf mois après l’élimination en 8e de finale de la Coupe du monde contre l’Uruguay. Mais comment la sélection portugaise commence-t-elle à envisager la suite ?

Neuf mois. Cela faisait neuf mois que Cristiano Ronaldo n’avait plus joué avec le Portugal. L’attaquant de la Juventus Turin est désormais de retour pour les qualifications de l’Euro 2020 (contre l’Ukraine et la Serbie) avec pour objectif de garder son titre de champion d’Europe obtenu en 2016 après une victoire contre la France en finale (1-0). Comment la sélection portugaise tente-t-elle de gérer la fin de carrière de son attaquant star ?

Place aux jeunes ? Pas vraiment

"Finalement, l’objectif pour la sélection est de préparer l’après CR7, tout en profitant de lui tant qu’il accepte de jouer”, affirme Steven Oliviera, journaliste à So Foot. Pendant ces neuf mois, Cristiano Ronaldo, meilleur buteur (85) et recordman de sélections (154), avait manqué les matches de Ligue des nations avec le Portugal pour mieux s’intégrer avec son nouveau club, la Juventus Turin, qu’il a rejoint l’été dernier. En 16 ans de bons et loyaux services, c'était la première fois qu'il s'accordait une pause au niveau international, hors blessure. Steven Oliviera précise : “Fernando Santos essaye justement de responsabiliser les plus jeunes pour que le jeu et la pression ne reposent plus uniquement sur Ronaldo.

Cristiano Ronaldo avec la sélection du Portugal

Cristiano Ronaldo avec la sélection du PortugalGetty Images

Préparer la transition oui, mais il faut d’abord permettre à la sélection de garder son titre de championne d’Europe de 2016, et là, impossible de se passer de CR7, plus motivé que jamais à gagner une nouvelle coupe : “Le Portugal jouera une phase de qualification pour défendre son titre, explique Sergio Poças, journaliste portugais à A Bola. Il faut que le Portugal se qualifie pour la phase finale, Ronaldo aura le temps de se reposer après.”

Opinion partagée par les coéquipiers du quintuple Ballon d’Or : “Cristiano est irremplaçable. La sélection est beaucoup plus forte avec lui”, déclarait Bernardo Silva lundi en conférence de presse. N’oublions pas quand même que pendant les neuf mois d’absence de Ronaldo, le Portugal a gagné trois matches pour autant de nuls (neuf buts). Rien de bien inquiétant : Bernardo Silva, Eder, ou encore André Silva ont tous les trois marqué.

André Silva, la nouvelle vedette du Portugal en attaque.

André Silva, la nouvelle vedette du Portugal en attaque.Getty Images

" Pas beaucoup d’option à ce poste"

Même à 34 ans et alors que la relève arrive, l’attaquant de la Juve est toujours autant attendu, pour plusieurs raisons. Tout d’abord il est toujours aussi décisif : “Ses performances sont toujours aussi incroyables, regardez contre l’Atlético Madrid en 8e de finale de Ligue des champions (il a mis un triplé permettant à son équipe de se qualifier, ndlr)”, s’enthousiasme d'un côté Poças.

Mais aussi parce qu’aucun profil ne se dessine clairement pour prendre les rênes de l’attaque : “Le Portugal n’a pas beaucoup d’option à ce poste pour l’instant, se désole-t-il d’un autre côté. André Silva est l’exception, Eder, le héros de l’Euro 2016 n’est plus appelé et Dyego Sousa vient d’être sélectionné mais il a déjà 29 ans.”

Quid de la Ligue des nations ?

En plus de l’Euro 2020, Cristiano Ronaldo pourrait avoir un autre objectif en tête : la Ligue des Nations. Son équipe s’est qualifiée, sans lui, pour le Final Four qui aura lieu en juin prochain à… Porto. Gagner la compétition devant son public “sera une excellente occasion pour lui de remporter un autre titre international”, souligne Poças qui justifie : “Il pense forcément au Ballon d’Or.”

Cette Ligue des nations, pourrait être l’occasion pour Santos de tester sa relève, sans CR7. L’attaquant semble néanmoins être le maître de son calendrier en ce qui concerne la sélection et s’il affirme à son sélectionneur qu’il veut jouer la compétition, difficile de se passer de lui. La relève attendra après 2020... sauf si Ronaldo décide de pousser jusqu’en 2022 pour la Coupe du monde au Qatar. Il aura alors 37 ans.

Cristiano Ronaldo (Portugal) face à l'Iran - Coupe du monde

Cristiano Ronaldo (Portugal) face à l'Iran - Coupe du mondeGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0