Getty Images

Pogba, moins de lumière, plus de lueur

Pogba, moins de lumière, plus de lueur

Le 25/03/2019 à 07:57Mis à jour Le 26/03/2019 à 08:47

QUALIFICATIONS EURO 2020 – Depuis juin dernier, Paul Pogba affiche une constance remarquable en équipe de France. Il s'épanouit dans un rôle un peu plus obscur et porte les Bleus, comme vendredi dernier en Moldavie.

C'était le 2 juin dernier, à Nice face à l'Italie (3-1). L'énigme restait encore épaisse et difficile à résoudre. Que vaut vraiment Paul Pogba ? Parviendra-t-il un jour à justifier les promesses semées jusqu'ici ? Sera-t-il un jour le leader de cette génération ? Est-ce que la France attend trop de lui ? A cette époque-là, l'éclosion de Corentin Tolisso posait même la question du maintien de la Pioche dans le onze. La Coupe du monde allait démarrer et personne ne savait à quoi s'attendre avec le milieu de Manchester United. Parce que telle était alors son histoire en Bleu : des hauts, des bas, un coup oui, un coup non et une foule de questions sans réponse. "On a toujours attendu beaucoup, beaucoup de lui, toujours plus, peut-être trop par moments", soulignait Didier Deschamps lundi dernier.

Vidéo - Bleus - Pogba : "Je me sens bien"

01:21

Depuis ce match de préparation sur la Côte d'Azur, Paul Pogba est le Bleu le plus régulier en sélection. Hormis un ballon perdu qui a coûté un but face à l'Allemagne en octobre (2-1), il n'est plus jamais passé au travers et a enfin trouvé cette régularité qui lui faisait défaut. En 2018, et selon la moyenne de nos notes attribuées durant toutes l'année, Pogba affiche assez nettement le meilleur bilan (6,4 de moyenne) devant Lucas Hernandez et Kylian Mbappé. 2019 est parti sur les mêmes bases. En Moldavie, le milieu de Manchester United a touché 142 ballons (un record pour un joueur français depuis octobre 2011) et signé une superbe passe décisive pour son compère Griezmann, d'une subtile louche piquée. "Paul nous a parfaitement servis", a reconnu un Olivier Giroud reconnaissant.

Paul Pogba (France) en Moldavie

Paul Pogba (France) en MoldavieGetty Images

Enfin à sa place

Cette prestation dit tout de ce qu'est devenu Paul Pogba. Finis l'inutile, le superflu, le brillant, le clinquant. A la Coupe du monde, il s'est métamorphosé et a accepté de jouer un rôle plus ingrat, chargé avec N'Golo Kanté de faire la transition vers l'avant pour laisser briller Antoine Griezmann ou Kylian Mbappé. Kylian "a beaucoup plus de talent que moi, ça n'a rien à voir", a-t-il même modestement lâché durant le tournoi. Pogba a changé, il n'est plus Pogboom, mais un joueur tourné vers le collectif. Il a arrêté de jouer parfois pour lui pour se tourner sans cesse vers l'intérêt commun. Et ça change tout.

Au Mondial 2014, il avait joué les doublures face à la Suisse après avoir passé ses nerfs dans un geste d'humeur contre le Honduras. Deux ans plus tard à l'Euro, même sanction face à l'Albanie après des débuts ratés pour le match inaugural contre les Roumains. En 2018, plus question de toucher à Pogba, sinon pour le faire souffler contre le Danemark dans un match sans enjeu. Pogba tient enfin le rang que son talent exige. Pour mesurer le poids pris par le milieu de Manchester United, il suffit de constater ce que propose l'équipe de France sans lui et se souvenir de la débâcle néerlandaise en novembre dernier.

Didier Deschamps et Paul Pogba

Didier Deschamps et Paul PogbaGetty Images

Plus ouvert

Le Mondial l'a fait gagner en épaisseur sur le terrain, dans le vestiaire, où son rôle de leader ne peut plus être ignoré, et face aux médias. S'il les a longtemps boudés, désormais Pogba, poussé par Didier Deschamps comme il l'avouait la semaine dernière à Eurosport, se confie aux journalistes. Sa présence face aux caméras n'est plus un évènement. Sur le terrain médiatique aussi, il applique la consigne : moins de show, plus de rigueur. "Je veux donner l'image d'une personne plus responsable et professionnelle", nous confiait le jeune papa mardi dernier à Clairefontaine. Jusqu'ici, c'est réussi.

Vidéo - Pogba : "J'essaie de donner l'image d'une personne plus responsable et professionnelle"

04:24
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0