Getty Images

Et de 13 ! La France sera à l’Euro et poursuit sa série

Et de 13 ! La France sera à l’Euro et poursuit sa série

Le 14/11/2019 à 19:59Mis à jour Le 14/11/2019 à 22:50

EQUIPE DE FRANCE – Après le nul de la Turquie face à l'Islande (0-0), l'équipe de France s'est qualifiée pour sa 13e phase finale d'affilée. Depuis l'Euro 1996, elle n'a plus manqué aucun rendez-vous mondial ou continental. Ça peut sembler anodin, alors que les Bleus sont champions du monde en titre, mais ça ne l'est pas à l’échelle de leur histoire.

En attendant le menu, dont la révélation est prévue pour le 30 novembre du côté de Bucarest, l'équipe de France sait déjà une chose, essentielle : elle sera une nouvelle fois conviée au banquet estival. Avant même d'affronter la Moldavie, qu'elle a finalement battue (2-1) jeudi au Stade de France. Grâce au nul entre la Turquie et l'Islande (0-0), la France était déjà assurée de disputer l'Euro 2020. Ce qui porte à 13 compétitions de suite la série des Tricolores. Depuis l'Euro 1996, l'équipe nationale n'a plus raté un rendez-vous. C'est unique dans son histoire.

Alors oui, le football international a changé depuis près de 30 ans. Les Coupes du monde ne se jouent plus à 16, encore moins à 24, mais à 32 et bientôt 48. Quant à l'Euro, il convie 24 participants quand 8 suffisaient à faire une compétition jusqu'en 1992. Le Championnat d'Europe s'est élargi à 16 en 1996 et à 24 vingt ans plus tard. Cet élargissement des phases finales, conjugué à la chute du Mur de Berlin et la multiplication des nations inscrites aux éliminatoires a rendu - sur le papier - la tâche moins ardue à toute nation faisant partie du gratin.

Comme l'Allemagne et l'Espagne

Il n’empêche qu’il ne faut jamais avoir la mémoire courte, et surtout ne pas oublier que la France a connu des périodes de disette tout aussi mémorables. Entre 1966 et 1978, par exemple : aucune phase finale disputée. Plus d’une décennie au pain sec et à l’eau. Ou encore entre 1986 et 1996 : la sélection privée de Michel Platini - le joueur, pas le sélectionneur - et pas encore totalement guidée par Zinédine Zidane n'avait disputé que l'Euro 1992 pour un échec au premier tour.

Pascal Vahirua entre Jonas Thern et Roland Nilsson, lors du match Suède-France à l'Euro 92

Pascal Vahirua entre Jonas Thern et Roland Nilsson, lors du match Suède-France à l'Euro 92Getty Images

Cela semble bien loin… Même s'il y a eu quelques alertes, comme les qualifications pour l'Euro 2000 durant lesquels les rois du monde avaient ramé comme pas possible, et surtout les Coupes du monde 2006, 2010 et 2014, avec quelques sueurs froides face aux Irlandais et aux Ukrainiens, les Bleus ont toujours répondu présent.

Ce dont tous les grands pays de football, ou considérés comme tels, ne peuvent se targuer. D'ailleurs, seules l'Allemagne et l'Espagne ont été de tous les rendez-vous depuis 1996. Les autres, et pas des moindres, se sont toujours pris les pieds dans le tapis à un moment ou à un autre. Demandez aux Anglais (Euro 2008) ou aux Italiens (Coupe du monde 2018), voire aux Néerlandais (2016 et 2018) ce que cela fait de passer l’été devant la télé…

Les Bleus depuis 1996

  • Euro 1996 : demi-finale
  • Coupe du monde 1998 : victoire
  • Euro 2000 : victoire
  • Coupe du monde 2002 : premier tour
  • Euro 2004 : quart de finale
  • Coupe du monde 2006 : finale
  • Euro 2008 : premier tour
  • Coupe du monde 2010 : premier tour
  • Euro 2012 : quart de finale
  • Coupe du monde 2014 : quart de finale
  • Euro 2016 : finale
  • Coupe du monde 2018 : victoire
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0