Getty Images

Devant, c'est l'occasion de tester le quatuor infernal

Devant, c'est l'occasion de tester le quatuor infernal

Le 12/11/2019 à 09:00Mis à jour Le 12/11/2019 à 15:46

QUALIFICATIONS EURO 2020 - Didier Deschamps a des raisons d'aligner une équipe résolument tournée vers l'offensive jeudi face à la Moldavie au Stade de France. L'hypothèse de voir un quatuor Mbappé-Griezmann-Coman-Giroud a du sens, même si le sélectionneur tricolore n'est pas un adepte de ce type de configuration.

Ce n'est pas vraiment sa tasse de thé. Didier Deschamps s'est parfois laissé tenter par l'idée du tout pour l'attaque. Il y a de quoi avoir envie d'aligner quatre joueurs à vocation offensive avec la quantité et la qualité des attaquants dont dispose l'équipe de France. Mais le résultat est rarement à la hauteur des attentes. Un collectif qui donne l'impression d'une équipe coupée en deux, ce n'est bon ni pour la défense, ni pour l'attaque et encore moins pour le milieu. Mais l'art du déséquilibre peut aussi avoir du bon selon le contexte.

La Moldavie à Saint-Denis est un cadre qui s'y prête bien. Les Moldaves occupent la dernière place du groupe H avec Andorre, la dernière équipe face à laquelle les Bleus ont débuté avec quatre joueurs à vocation offensive (Ikoné, Coman, Griezmann et Giroud) avec une victoire à la clé (3-0). Ils ont la défense la plus perméable de la poule avec 22 buts encaissés en 8 matches. C'est probablement un point faible sur lequel les Tricolores seraient inspirés d'insister en augmentant la voilure en attaque.

Mbappé de retour, ça change tout

Si le contexte s'y prête bien, c'est aussi par rapport aux forces en présence. Habitué à tenir l'aile gauche tricolore dans un rôle un peu hybride, Blaise Matuidi est forfait pour ces matches de novembre. En revanche, Kylian Mbappé sera bien présent après avoir manqué les quatre derniers matches des Bleus sur blessure. Deschamps a précisé que l'attaquant parisien était forfait à Brest par précaution et devrait normalement tenir sa place sur le front de l'attaque tricolore face à la Moldavie.

Son retour ouvre la perspective d'une ligne offensive à quatre têtes. Au sein de laquelle Olivier Giroud devrait logiquement être associé à Antoine Griezmann dans l'axe. Même si le temps de jeu de l'avant-centre des Bleus est toujours plus faible à Chelsea, ses performances avec l'équipe de France parlent pour lui. Deschamps n'est pas insensible à sa situation mais il semble vouloir le maintenir dans un statut de titulaire au moins jusqu'à la fin de l'année civile.

Vidéo - Deschamps sur Giroud : "Regardez son ratio matchs/buts..."

00:39

L'opportunité de Coman

Un statut de titulaire, c'est aussi ce que peut revendiquer Kingsley Coman. L'ailier du Bayern Munich a été l'homme fort de l'attaque des Bleus lors des quatre derniers matches. En l'absence de Mbappé, il s'est imposé comme un dynamiteur de défense précieux pour la formation de Didier Deschamps. Sur ses performances, l'ancien Parisien devient de plus en plus difficile à sortir de l'équipe. Le forfait de Matuidi lui donne l'opportunité d'être titulaire au poste d'ailier gauche pour les deux matches à venir. Il est le mieux placé pour le tenir. Et c'est celui qu'il affectionne le plus.

Coman auteur d'un doublé face à l'Albanie avec les Bleus

Coman auteur d'un doublé face à l'Albanie avec les BleusGetty Images

L'équation est assez simple pour le Munichois. Si Matuidi a toujours eu la préférence de Deschamps pour occuper cette zone, c'est par sa capacité à apporter à la fois au milieu et en attaque. Son travail à la récupération justifie ce rôle particulier pour un milieu défensif qui a toujours apprécié de se projeter vers l'avant. Il garantit cet équilibre collectif que Deschamps a rarement pu obtenir en alignant quatre joueurs à vocation offensive dans son onze de départ. Dans un style totalement différent, Coman doit permettre aux Bleus de disposer d'un accélérateur plus percutant à gauche sans que cela menace cet équilibre.

Le cas Sissoko

Un quatuor composé par Mbappé, Coman, Griezmann et Giroud ne manque pas d'allure. Il ressemble même à une option durable pour l'équipe de France. Mais Deschamps en a d'autres. Si Matuidi n'est pas là, le sélectionneur peut toujours s'appuyer sur Moussa Sissoko. Un joueur de devoir, capable de donner des solutions en attaque tout en préservant une densité au milieu pour les Tricolores. C'est ce qui rend le joueur de Tottenham particulièrement attractif pour Deschamps.

L'hypothèse de le voir débuter sur l'aile droite n'est pas à écarter. Cela mettrait Mbappé et Coman en balance pour un poste en attaque. Comme cela pourrait être vraisemblablement le cas à l'avenir, quand Matuidi sera opérationnel. Mais le présent, c'est ce rendez-vous avec la Moldavie. Où les Bleus ne viseront rien d'autre qu'une victoire pour s'ouvrir définitivement les portes de l'Euro 2020. Dans cette optique, donner un visage encore plus offensif à l'équipe de France a du sens. Il appartiendra à Deschamps d'en décider. Ce qui est certain, c'est qu'il en a les moyens.

Didier Deschamps - France

Didier Deschamps - FranceGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0