Getty Images

Rabah Madjer limogé de son poste de sélectionneur de l'Algérie (Officiel)

Madjer prend déjà la porte
Par AFP

Le 24/06/2018 à 22:54Mis à jour Le 24/06/2018 à 23:02

Le sélectionneur de l'équipe nationale, l'ancien attaquant vedette de l'Algérie, Rabah Madjer, nommé il y a huit mois, a été limogé dimanche, après une série de mauvais résultats, a annoncé la fédération algérienne de football (FAF).

C'est terminé pour Rabah Madjer. Le sélectionneur de l'équipe nationale, ancien attaquant vedette de la sélection, nommé il y a huit mois, a été limogé dimanche, après une série de mauvais résultats, a annoncé la Fédération algérienne de football (FAF).

Réuni dimanche à Alger "le bureau fédéral à décidé à l'unanimité de se séparer du sélectionneur national Rabah Madjer", a indiqué la FAF sur son site internet.

Huit mois en poste

La FAF a également mis fin aux fonctions de ses trois adjoints, Djamel Menad, Ighil Meziane et Lounes Gaouaoui (entraîneur des gardiens de but), selon cette source. Le sort de Rabah Madjer était scellé et son départ acquis après la défaite le 7 juin face au Portugal (3-0) à Lisbonne en match de préparation pour la Coupe du monde 2018.

Huit mois après son arrivée, Rabah Madjer n'a remporté que quatre victoires en huit rencontres, dont une sur tapis vert (3-0) contre le Nigeria, en éliminatoires du Mondial 2018 Il avait succédé en octobre 2017 à l'Espagnol Lucas Alcaraz, lui-même, limogé six mois après sa nomination à la tête de la sélection algérienne.

Halilhodzic jamais remplacé depuis le Mondial 2014

Rabah Madjer était le 5e sélectionneur placé à la tête de l'équipe nationale algérienne depuis le départ de Vahid Halilhodzic à l'issue du Mondial 2014, durant lequel les Fennecs avaient effectué le meilleur parcours de leur histoire, défaits en huitième de finale en prolongations face à l'Allemagne futur championne du monde.

Absente de la Coupe du monde en Russie, l'Algérie doit affronter en septembre la Gambie dans le cadre des qualifications de la Coupe d'Afrique des Nations 2019.

Bruno Fernandes, Salim Bopkhanchouche et Carl Medjani lors de Portugal - Algérie le 7 juin 2018 à Lisbonne
0
0