C'est une anomalie de l'Histoire du sport qui sera, forcément, corrigée dimanche. Le Brésil et l'Allemagne, deux des plus grandes nations du football, n'ont jamais décroché le titre olympique (l'Allemagne de l'Est a bien été titrée aux JO de Montréal en 1976, mais son comité olympique était différent de celui de la RFA). Elles sont, pourtant, les deux équipes les plus titrées en Coupe du monde : les Auriverdes ont cumulé 5 sacres (en 1958, 1962, 1970, 1994, 2002), la Mannschaft en a engrangé 4 (en 1954, 1974, 1990, 2014). Monstrueux.
Au niveau continental, même si les Brésiliens n'ont pas affiché la même domination que l'Uruguay (15 titres) ou l'Argentine (14) en Copa America, ils ont tout de même décroché la victoire finale à huit reprises. Les Allemands, eux, présentent le plus beau palmarès du Vieux Continent, avec trois Euro remportés. Deux véritables machines à titre.
Mais l'incohérence ne s'arrête pas là. Hormis ces deux mastodontes du ballon rond, l'Italie, l'Argentine, l'Uruguay, la France, l'Angleterre et l'Espagne, tous champions du monde au moins une fois ont, déjà, arraché le métal le plus précieux aux JO. Dimanche, un autre pays s'ajoutera à ce palmarès. Un pays qui aurait dû, si la logique avait son mot à dire en football, y figurer depuis longtemps.
Rio 2016
Le programme, les épreuves et les horaires de samedi
16/08/2016 À 16:08
https://i.eurosport.com/2016/08/18/1914621.jpg
Rio 2016
Neymar et les siens ont encore deux marches à franchir avant d'accomplir leur rêve
16/08/2016 À 07:58
Rio 2016
La malédiction est (enfin) rompue : le Brésil est sacré aux Jeux
20/08/2016 À 23:10