SERIE A - 21e JOURNEE
. SAMEDI :
JUVENTUS TURIN - AS ROME : 1-2
Buts : Del Piero (51e) pour la Juve et Totti (68e), Riise (90+3) pour l'AS Rome
Serie A
Ibrahimovic au Milan AC, c'est "infaisable" pour Galliani
16/10/2012 À 19:10
La Juventus, en chute libre, a enregistré sa huitième défaite en onze rencontres en s'inclinant dans le temps additionnel. La Juve, qui avait pourtant ouvert la marque par son vétéran Del Piero (51e), s'est fait rejoindre par une équipe de la Roma entreprenante qui a profité de la faute de Grosso sur Taddei dans la surface pour égaliser sur penalty. Totti a tiré en force à ras du sol pour marquer son 10e but dans le Calcio cette saison. Souvent à l'attaque, les Romains ont fait honneur à leur entraîneur Claudio Ranieri, de retour au stade olympique après son renvoi en fin de saison dernière par la Juve, en prenant l'avantage par Riise dans le temps additionnel (90+3).
"La ville de Rome commence à croire en son équipe. Nous prenons du plaisir en jouant bien au foot, a commenté Ranieri. Nous traversons une période faste (8 succès, 3 nuls) et avons résisté à la Juve. Pour l'instant, nous ne faisons pas de projet d'avenir et nous nous contentons d'apprécier nos bons résultats." Les Turinois, qui débutaient la rencontre sans Fabio Cannavaro, jouaient à dix pendant les dernière minutes après l'exclusion de leur gardien Buffon (83) à la suite d'une faute hors de sa surface sur... Riise. L'entraîneur turinois Ciro Ferrara est plus que jamais sur la sellette, son équipe occupant la 5e place à un point de Naples, 4e, en déplacement à Livourne dimanche.
CATANE - PARME : 3-0
Buts : Mascara (15e), Martinez (71e) et Morimoto (77e)
. DIMANCHE :
INTER MILAN - AC MILAN
"Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre le derby, mais un nul ne nous écarterait pas définitivement de la course au titre", a lancé le milieu de terrain du Milan AC Gennaro Gattuso. Si Gattuso évoque l'idée d'un nul, c'est que Jose Mourinho, coach de l'Inter, possède une drôle d'aura: le technicien portugais est invaincu à domicile depuis 2002, avec trois équipes différentes ! C'est comme si +Mou+ avait su inculquer à sa formation une incroyable force mentale, capable de la sublimer et de surmonter des situations bien compromises. Comme à Bari (2-2 après avoir été mené 2-0 à l'heure de jeu) ou devant Sienne à San Siro (succès 4-3 après avoir été mené 2-3, avec un dernier but dans le temps additionnel).
"L'Inter possède la force et l'équipe qui nous inquiètent, note encore Gattuso. Ils disposent en Sneijder et Milito (meilleur buteur du Calcio, ex-aequo avec Di Natale/Udinese) des joueurs de grand talent. Mais c'est surtout Mourinho qui nous fait le plus peur parce que c'est quelqu'un qui ne va jamais s'arrêter de chercher avant de trouver la clé pour nous battre". L'Inter sera privée de trois joueurs importants (Stankovic, Motta et Muntari blessés), mais l'AC Milan devra faire sans Pato et Zambrotta alors que Nesta est incertain.
L'entraîneur de l'AC Milan Leonardo pourra toutefois compter sur un Ronaldinho à son meilleur niveau. Auteur de son premier triplé avec les Rossoneri devant Sienne (4-0), le Brésilien, sur l'aile gauche, forme avec Marco Borriello au centre et David Beckham à droite un trident à même de mettre à mal les meilleures défenses. Avec neuf réalisations, il est d'ailleurs le meilleur buteur de l'AC Milan. Mais "Ronnie", lui aussi, encense Mourinho: "L'Inter est l'une des meilleures équipes au monde et ils ont l'un des meilleurs entraîneurs. Nous leur devons donc un maximum de respect". Leonardo, à la tête de l'AC Milan, sait que son équipe suit une courbe ascendante avec huit succès au cours des neuf derniers matches, contrairement au parcours actuel en dents de scie de l'Inter (3 victoires, 2 nuls, 1 défaite).
Serie A
Ambrosini encore une saison à l'AC Milan
16/05/2012 À 19:18
Serie A
Inzaghi arrête, Gattuso s'en va
11/05/2012 À 17:42