Panoramic

Serie A - Circulez, il n'y avait pas grand-chose à voir entre Naples et l'AS Roma (0-0)

Circulez, il n'y avait pas grand-chose à voir...

Le 13/12/2015 à 19:59Mis à jour Le 13/12/2015 à 21:05

Naples et l'AS Rome se sont séparés sur un nul vierge de but et de passion (0-0), dimanche lors de la 16e journée de Serie A. Naples est troisième et garde ses distances avec l'AS Roma, 4e à trois longueurs.

Quand deux équipes aimant principalement évoluer en contre se rencontrent, que se racontent-elles ? Des histoires de manque d’inspiration et de création de jeu stéréotypée, assurément. Entre le Napoli et la Roma, pourtant respectivement 3e et 1re attaque de Serie A, il a fallu attendre la 80e minute pour assister au premier tir cadré du match, et voir enfin la partie s’animer entre les 3e et 4e de la hiérarchie. Auparavant, on aura vu deux équipes craignant manifestement les projections en contre adverses, et surtout bien peu à l’aise avec la construction du jeu. A l'arrivée, un 0-0 logique.

Gervinho absent et Miralem Pjanic pas dans un grand soir, la Roma s’en est remise aux seules percées de Mohamed Salah, pourtant de retour de blessure, pour faire souffler de rares frissons dans les travées du San Paolo. Peu, très peu, trop peu pour un prétendant au Scudetto… Côté Napoli au moins, il y a de l’idée, un schéma directeur. Mais il n’y en avait qu’un seul, dimanche : des centres depuis l’aile (au choix, Insigne, Ghoulam, Mertens) à la recherche de Gonzalo Higuain dans la surface. Prévenus, Manolas et Rüdiger n’ont jamais laissé l’occasion à l’ancien du Real Madrid de s’exprimer.

Le but annulé de De Rossi, la double parade de Szczesny

Dès lors, faute de plan B, le Napoli a dû attendre la fin de match pour, fatigue aidant, créer des brèches. Mais Wojciech Szczesny a sorti des arrêts de grande classe devant Hamsik (double parade à la 85e) puis devant Mertens (90e+2) pour garder sa cage inviolée. La Roma quant à elle a cru ouvrir le score à la 80e, avant de voir le but de Daniele De Rossi annulé pour un ballon sorti de quelques centimètres sur le centre décisif de Rüdiger.

A l’arrivée, les deux formations se quittent sur un score nul et vierge, une première entre Romains et Napolitains depuis 20 ans. Au classement, la bonne affaire est pour… l’Inter Milan, leader vainqueur samedi de l’Udinese (4-0), et potentiellement pour la Juventus ou la Fiorentina, qui s’expliquent en clôture de la 16e journée.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0