Getty Images

L'Inter Milan a tout tenté, mais la Juventus reste irrésistible

La Vieille Dame, d'une courte tête

Le 07/12/2018 à 22:29Mis à jour Le 07/12/2018 à 23:24

SERIE A La Juventus a signé vendredi soir un quatorzième succès en quinze matches de championnat en venant difficilement à bout de l'Inter Milan (1-0) sur sa pelouse de l'Allianz Stadium. Mario Mandzukic a inscrit l'unique but de ce derby d'Italie peu après l'heure de jeu pour permettre à la Vieille Dame de s'envoler un peu plus en tête du classement. L'Inter, 3e, pointe désormais à 14 longueurs.

La Juventus Turin est intraitable. Longtemps bousculée lors d'un derby d'Italie très équilibré ce vendredi soir, la Vieille Dame a su faire la différence au cœur de la seconde période pour l'emporter sur le plus petit des écarts (1-0) face à l'Inter Milan. Toujours invaincus après 15 journées de Serie A, les Bianconeri caracolent plus que jamais en tête du classement avec provisoirement 11 points d'avance sur leur dauphin napolitain. Les Nerazzurri se retrouvent quant à eux à 14 longueurs de leurs grands rivaux.

Et à la fin, c'est la Juve qui gagne. De l'autre côté des Alpes, les Turinois poursuivent leur quasi sans-faute en championnat avec un quatorzième succès en quinze matches. Journée après journée, ils imposent leur loi en Serie A et ce malgré une belle opposition de l'Inter Milan ce vendredi. Les joueurs de Luciano Spalletti ont ainsi largement rivalisé avec les Bianconeri, mais n'ont pas su se montrer efficaces, notamment en première période.

L'Inter a laissé passer sa chance

Très à l'aise sur le plan technique, les Nerazzurri se sont dépêtrés du pressing adverse grâce à un jeu de transition efficace, Joao Mario se retrouvant souvent bien placé entre les lignes turinoises, alors que Marcelo Brozovic se chargeait de la récupération. Et c'est un autre milieu de terrain intériste qui a bien failli ouvrir le score à la suite d'une superbe action. Très actif sur l'aile droite, Matteo Politano a trouvé au cœur de la surface Mauro Icardi dos au but qui a parfaitement remis en retrait pour Roberto Gagliardini, lancé. Ce dernier a envoyé le ballon sur le poteau d'une frappe croisée du gauche (29e).

Loin d'être souverains dans l'entrejeu, les Turinois ont attaqué la seconde période avec plus de mordant et d'agressivité, durcissant le match. Et ils ont ouvert le score sur l'une de leurs rares occasions : excellent sur son aile gauche, Joao Cancelo, bien lancé par Blaise Matuidi, a déposé un amour de centre au second poteau sur la tête de Mario Mandzukic, buteur à bout portant (1-0, 66e).

Un but et c'est tout pour des Bianconeri qui ont géré sans difficulté la fin de match. Les Nerazzurri, pas avares d'efforts dans ce derby d'Italie, n'avaient plus le jus pour changer de rythme dans les dernières minutes. S'ils aspirent à rivaliser avec les Turinois dans les années à venir, cette saison, la tâche semble bien trop ardue. Et ce après seulement quinze journées dans une Serie A aussi indécise que la Ligue 1.

0
0