Football
Serie A

Pas de champion, aucune descente et 22 clubs : la Serie A envisage sérieusement d'annuler sa saison

Partager avec
Copier
Partager cet article

Barella - Juventus-Inter - Serie A 2019/2020 - Getty Images

Crédit: Getty Images

ParGuillaume Maillard-Pacini
25/03/2020 à 11:08 | Mis à jour 25/03/2020 à 12:35
@guillaumemp

SERIE A - Officiellement suspendu depuis le 9 mars dernier en raison de la pandémie du Covid-19, le championnat italien est pour l'instant mis entre parenthèses. Si divers scénarios pour le terminer sont depuis à l'étude, c'est actuellement le pire qui semble prendre du galon : une annulation (partielle) de la saison. Explications.

Finalement, Jean-Michel Aulas pourrait bien trouver des partisans de sa théorie... en Italie. Alors que la péninsule est actuellement frappée de plein fouet par la pandémie du Covid-19, qui a fait 6 820 morts au dernier bilan officiel, le Calcio, lui, planche actuellement sur son avenir proche. Et le pire scénario, celui d'une annulation de la suite de la saison, est désormais sérieusement envisagé par les instances et certains clubs concernés.

Pour rappel, la Serie A a été stoppée après la 26e journée. Mais il est à noter que quatre rencontres de la 25e, reportées, restent encore à jouer. Lors d'un premier conseil fédéral le 10 mars dernier, quatre hypothèses avaient été posées sur la table. Celle prioritaire, bien évidemment, était (et reste) celle de terminer la saison régulièrement sur le terrain, et ce dès que les dispositions sanitaires le permettront. Si tel n'était pas le cas, trois solutions avaient été envisagées :

Ligue des champions

Le "match zéro" du coronavirus : comment Atalanta - Valence est devenu une "bombe biologique"

24/03/2020 À 15:40
  • Le titre de champion d'Italie n'est pas attribué. "De conséquence, les places européennes seront ensuite communiquées à l'UEFA", précisait le communiqué.
  • On prend en compte le classement actuel. Résultat, la Juventus Turin remporterait le scudetto devant la Lazio Rome et l'Inter Milan. Même chose pour les places européennes et les relégations.
  • Mise en place de play-off et play-out entre les quatre premiers (Juve, Lazio, Inter, Atalanta) et quatre derniers (Genoa, Lecce, SPAL, Brescia).

Si la reprise n'a pas lieu en mai...

Dans son communiqué, la Fédération italienne de football (FIGC) avait proposé "d'exploiter toutes les dates possibles" jusqu'au 31 mai. Avec le report de l'Euro à 2021, le mois de juin se rend également disponible. Mais selon les médias transalpins, la donne est claire : si la reprise n'a pas lieu en mai prochain, le championnat ne recommencera pas. C'est en tout cas ce qu'annonce La Gazzetta dello Sport ce mercredi, confirmant au passage que les instances sont désormais très "prudentes", conscientes que la situation du pays peine à s'améliorer malgré le confinement imposé et le durcissement de ses règles. De plus, il faudrait compter au moins deux semaines d'entraînement avant une éventuelle reprise.

Alors, que se passerait-il si la Serie A ne reprenait pas ? Que Jean-Michel Aulas ne saute pas de joie trop vite, c'est une annulation qu'on peut considérer comme "partielle" qui est envisagée. Contrairement à ce que proposait le président de l'OL à la Ligue 1, la première partie de saison ne tomberait pas aux oubliettes. Selon le quotidien italien, le classement actuel serait tout simplement gelé, notamment pour prendre en compte les qualifications européennes.

Toutefois, aucun champion ne serait proclamé. Première, la Juventus ne remporterait donc pas le scudetto. Même topo en bas du classement, où aucune descente en Serie B n'aurait lieu. Concernant les montées, deux clubs seraient promus en Serie A. Résultat, la saison 2020-2021 se déroulerait à vingt-deux clubs. Pour repasser à vingt, le système de descente serait adapté lors de la suivante.

"Le championnat est terminé"

Du côté des clubs, l'union ne fait pas encore la force. Si la Lazio Rome et le Napoli ont sérieusement songé à reprendre le chemin des entraînements avant de sagement se raviser, plusieurs voix contraires s'élèvent. Avec un concept simple : le championnat ne peut pas reprendre. "Il ne faut pas penser à quand on va recommencer, mais à survivre. Et si on parle de football, tout doit être remis à la saison prochaine. Soyons réalistes ! Ce virus c'est la peste. On ne peut plus jouer cette année. Certains ne se rendent pas encore compte de ce qui arrive et ces gens sont pires que le virus", confiait il y a quelques jours Massimo Cellino, le président de Brescia, dans une interview au Corriere dello Sport.

Claudio Lotito

Crédit: Getty Images

Pour lui, la saison est tout simplement "finie". Et autant dire qu'il n'apprécie guère les manières de Claudio Lotito, président de la Lazio et qui rêve toujours du scudetto, éloigné seulement d'un seul petit point. "Si quelqu'un veut ce scudetto maudit, qu'il le prenne. C'est fini. Et je ne dis pas ça parce que Brescia est dernier. On le mérite. La Coupe, le scudetto... Lotito le veut, qu'il le prenne. Il est persuadé d'avoir une équipe imbattable, laissons-le le penser", estimait le président de Brescia.

Et voilà, maintenant tu es virologue...

"Je sais que Lotito va me détester, mais pour moi le championnat est terminé", a quant à lui lâché Massimo Ferrero, le patron de la Sampdoria, actuellement 16e du championnat. Certains y verront une volonté des clubs en danger de sauver leur peau, d'autres simplement du bon sens. Selon Tuttosport, le ton est en tout cas monté entre Claudio Lotito et Andrea Agnelli, président de la Juve, mardi, lors de l'assemblée de la Ligue. Extrait :

Lotito : Vous avez vu les chiffres (du virus, ndlr) ? Oh, il est en train de partir. Mais moi je le sais, je parle avec des médecins brillants, ceux qui sont en première ligne, pas ceux des équipes...

Agnelli : Et voilà, maintenant tu es virologue...

En plus du casse-tête du calendrier, bientôt se posera également celui des salaires. En effet, selon La Gazzetta dello Sport, les clubs ne veulent pas payer leurs joueurs durant cette période d'inactivité.

Serie A

L'Inter verni à Parme

28/06/2020 À 22:12
Serie A

Couac de diffusion, conflits financiers et géopolitiques : la Serie A a repris sur un écran noir

22/06/2020 À 17:12
Dans le même sujet
FootballSerie A
Partager avec
Copier
Partager cet article