Getty Images

Serie A : La Juventus Turin signe son 16e succès aux dépens de l'AS Rome (1-0)

Intraitable, la Juve inflige le tarif maison à la Roma

Le 22/12/2018 à 22:24Mis à jour Le 22/12/2018 à 23:38

SERIE A - Et de 16 victoires en 17 journées pour la Juventus Turin après son succès sur l'AS Rome samedi. Un but de Mario Mandzukic, décidément incontournable dans les grands rendez-vous, a suffi au bonheur des hommes de Massimiliano Allegri, qui enchaînent un 3e succès sur la plus petite des marges en championnat. Au classement, la différence est immense : toujours 8 points d'avance sur Naples.

La Juventus enchaîne. Face à la Roma, le leader s'est montré solide pour l'emporter (1-0) à domicile en clôture de la 17e journée de Série A. Après un succès sur le fil dans le derby face au Torino le week-end dernier (0-1), les hommes de Massiliano Allegri ont décroché une 16e victoire en 17 matches. Pour l'AS Rome (10e), la situation se complique un peu plus en championnat. Déjà en délicatesse malgré sa victoire sur le fil la semaine dernière contre le Genoa (3-2), la Louve confirme sa mauvaise passe avec une quatrième défaite sur ses sept derniers matches disputés toutes compétitions confondues.

Dominatrice dans le jeu, la Juventus a asphyxié dès les premières minutes une équipe romaine trop limitée techniquement. Et malgré une petite frayeur en début de rencontre dont n'a pas profité Steven Nzonzi avec une frappe largement au-dessus des cages de Szcezny (5e), les Turinois n'ont pas été trop en difficulté. Ils ont même multiplié les occasions. D'abord par Alex Sandro (8e, 18e, 19e), puis Cristiano Ronaldo à son tour (22e, 33e). Mais c'est finalement Mario Mandzukic qui a délivré son équipe et tout un stade. Sur un centre de Mattia De Sciglio, le Croate a trompé la vigilance du gardien Robin Olsen d'une belle tête piquée (35e, 1-0).

Le score aurait pu être plus lourd

Si les visiteurs sont revenus en seconde période avec de meilleures intentions, rien n'y a fait. Pas même les entrées du jeune Justin Kluivert ou du revenant Edin Dzeko qui n'ont pas su faire de différence face à un bloc turinois bien en place. Le score aurait pu être plus lourd sans un très bon Robin Olsen repoussant coup sur coup les frappes de Mandzukic (59e) et de Cristiano Ronaldo (60e). Si la Juventus Turin a même fini par doubler la mise dans le temps additionnel par Douglas Costa, l'arbitre a annulé le but après l'utilisation de la VAR, pour une faute de Blaise Matuidi. Encore une fois, la solidité de la Vieille Dame a fait la différence. Et l'AS Rome est tombée sur plus forte.

En grande difficulté ces dernières semaines, la Louve (10e) voit s'éloigner dangereusement le top 4 et s'enfonce un peu plus dans la crise. Son entraîneur Eusebio Di Francesco risque de ne pas passer l'hiver après un bilan très inquiétant (6 victoires, 6 nuls et 5 défaites). Pour Blaise Matuidi et ses coéquipiers, tous les voyants sont au vert avec un Scudetto qui leur semble promis en fin de saison. Leaders incontestés et déjà champions d'automne alors qu'il reste encore deux journées avant les fêtes de fin d'année, les Bianconeri comptent huit points d'avance sur Naples (2e) qui s'est imposé plus tôt contre le SPAL (1-0).

Robin Olsen - Juventus-Roma - 2018

Robin Olsen - Juventus-Roma - 2018Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0