Football
Serie A

Sans son public, la Juve reprend le trône... et enterre les derniers espoirs de l'Inter

Partager avec
Copier
Partager cet article

Paulo Dybala (Juventus Turin) célèbre son but contre l'Inter Milan

Crédit: Getty Images

ParMarie Mahé
08/03/2020 à 21:16 | Mis à jour 13/03/2020 à 21:50

SERIE A - Disputé dans un Allianz Stadium à huis clos, le Derby d'Italie a basculé en faveur de la Juventus Turin. Grâce à des buts d'Aaron Ramsey et de Paulo Dybala, les Bianconeri ont pris le meilleur sur l'Inter Milan ce dimanche (2-0). Une victoire qui permet à la Juve de récupérer la première place du classement. Repoussés à 9 points, les Nerazzurri peut presque faire une croix sur le titre.

La Juventus Turin reprend les commandes. Ce dimanche soir, dans le cadre de la 26e journée de Serie A, les Bianconeri ont battu l’Inter Milan (2-0). Dans un Allianz Stadium à huis clos en raison de l'épidémie de coronavirus, Aaron Ramsey (55e) puis Paulo Dybala (67e) ont assuré la victoire des leurs. Au classement, la Vieille Dame retrouve son fauteuil de leader et compte un point d’avance sur la Lazio Rome. Troisième, mais désormais à neuf unités du leader, les hommes d’Antonio Conte pourraient bien avoir fait définitivement une croix sur le titre. Mais peut-être que l’épidémie de coronavirus pourrait avoir déjà décidé du sort du championnat d’Italie...

  • Le film du match
Serie A

Un but sublime, un entraîneur conquis et un rythme retrouvé : Rabiot est enfin parti pour s’imposer

IL Y A UN JOUR

La Juventus Turin n'a eu besoin que de deux tirs cadrés, dans le second acte, pour prendre définitivement la mesure de l’Inter Milan. C’est d’abord Aaron Ramsey qui est parvenu à débloquer la situation, sur un service de Cristiano Ronaldo (54e). L’international gallois s’est ensuite mué en passeur décisif pour Paulo Dybala, déjà buteur à l’aller et auteur d’une sublime réalisation de l’extérieur du pied gauche (67e). Le dernier joueur de la Juventus qui avait à la fois marqué et délivré une passe décisive lors d’une rencontre de Serie A contre ce même adversaire, était Fabio Quagliarella, en mars 2013.

Paradoxalement, c’est dans un temps fort de l’Inter Milan que les hommes de Maurizio Sarri se sont définitivement mis à l’abri. Mais la pression constante des visiteurs n’a pas permis aux Nerazzurri de se montrer réellement dangereux. D’ailleurs, leur seule frappe cadrée est intervenue en première période. Marcelo Brozovic, d’une reprise du droit, a chauffé les gants de Wojciech Szczesny (36e).

Handanovic avait retardé l'échéance

Les Intéristes avaient alors déjà laissé passer l’orage. Dans le premier quart d’heure de jeu, les Bianconeri se sont procuré plusieurs occasions franches, comme Matthijs de Ligt, de la tête sur corner (8e), ou encore Cristiano Ronaldo, d’une frappe du droit (13e) mais aussi Blaise Matuidi, d’une reprise du gauche (15e). A chaque fois, les Bianconeri sont tombés sur un excellent Samir Handanovic, qui disputait là son premier match depuis le 29 janvier dernier.

Au final, c’est bien la Juventus Turin qui a su faire abstraction de l’ambiance particulière de cette soirée sans supporters. Des trois prétendants au titre il y a encore peu, il ne semble donc désormais en rester que deux. A moins que le championnat n’aille finalement pas à son terme, indépendamment de la volonté de ses principaux acteurs.

Juventus Turin

Crédit: Getty Images

Serie A

Petit pont et lucarne : Rabiot ne pouvait rêver mieux pour son premier but avec la Juve

HIER À 21:54
Serie A

La Vieille Dame s'est vue trop belle, le Milan l'a punie

HIER À 21:43
Dans le même sujet
FootballSerie AJuventus TurinInter Milan
Partager avec
Copier
Partager cet article