Getty Images

"Insensé", "Dangereux" : La Lazio veut reprendre l'entraînement et s'attire les foudres

"Insensé", "Dangereux" : La Lazio veut reprendre l'entraînement et s'attire les foudres

Le 20/03/2020 à 21:04Mis à jour Le 20/03/2020 à 21:29

En première ligne depuis plusieurs semaines, Damiano Tommasi, président de l'Association des footballeurs italiens (AIC), estime qu'il est encore trop tôt pour envisager une date de reprise des entraînements. L'ancien international italien s'en est d'ailleurs pris indirectement à Claudio Lotito, le patron de la Lazio Rome, qui aimerait reprendre lundi prochain malgré la pandémie du Covid-19.

Damiano Tommasi sera intransigeant. Alors que l'Italie est actuellement le pays le plus touché au monde par la pandémie du Covid-19, qui a fait plus de 4.000 morts dans la péninsule (4.032 au dernier bilan du 20 mars), le président de l'Association des footballeurs italiens (AIC) n'envisage aucunement une reprise imminente des entraînements en Serie A. Ce vendredi, les clubs du championnat italien ont d'ailleurs abordé ce sujet lors d'une assemblée. Visiblement, le souhait est de patienter, au moins, jusqu'au 4 avril. En général, les clubs convoquent leurs joueurs trois semaines avant la date de reprise des compétitions. Pour l'instant, personne ne la connaît.

De son côté, le gouvernement italien a décidé de durcir les mesures de son confinement. Désormais, il est autorisé de faire des exercices uniquement "de manière individuelle, à proximité de sa propre habitation et en respectant une distance minimum d'un mètre des autres personnes".

La Lazio pousse pour la reprise des entraînements

"J'espère que nous pourrons bientôt rejouer car le football est un thermomètre pour la société : lorsque le ballon roulera à nouveau, nous serons presque sortis de ce cauchemar", écrit l'ancien milieu de terrain dans une lettre publiée sur le site officiel de l'AIC. "Comme l'ont fait les Britanniques, je trouve plus correct de dire que le jeu ne reprendra pas avant une certaine date, plutôt que d'indiquer un jour précis (...) Le bilan des décès est terrible. En Espagne, Valence a annoncé 35% de cas positifs. Le football doit donc faire attention à ce qu'il fait", ajoute-t-il.

Un message plus ou moins adressé à Claudio Lotito, le président de la Lazio Rome, qui souhaiterait reprendre les entraînements lundi prochain selon le Corriere dello Sport. Avec un plan clair pour respecter les gestes barrières contre le Covid-19 : Formello, le centre d'entraînement, a d'ores et déjà été nettoyé et désinfecté dans cette optique. L'idée est également de faire plusieurs petits groupes lors des séances, histoire d'éviter de trop gros rassemblements de joueurs. "Par peur que le championnat ne soit annulé, comme ils sous-entendent à Formello, Lotito veut que l'équipe retourne s'entraîner", écrit le CdS. Pour rappel, la Lazio est actuellement deuxième de Serie A.

Claudio Lotito

Claudio LotitoGetty Images

"Je ne sais pas ce que certains ont dans la tête en pensant être avantagés en reprenant les entraînements", lâche Damiano Tommasi dans son communiqué, sans citer Claudio Lotito. "S'entraîner maintenant, deux mois avant la reprise du championnat, c'est insensé. Et dangereux (...) Restons à la maison. Le report de l'Euro nous aidera peut-être à terminer les championnats nationaux." L'AC Milan et le Napoli, eux, ont d'ores et déjà repoussé leur reprise.

La polémique autour des salaires

Il y a deux jours, Gabriele Gravina, le président de la Fédération italienne de football (FIGC), avait quant à lui lancé un pavé dans la marre. "Imputer les salaires (des joueurs) ? Cela ne doit pas être un tabou. On doit comprendre l'urgence qui vaut pour tout le monde, et notre monde doit être capable de changer. Nous sommes appelés à un grand geste de responsabilité", expliquait-il, précisant que le manque à gagner, pour le football italien, pourrait atteindre jusqu'à 700 millions d'euros. Pour faire simple, il demande aux joueurs un effort financier pour combler les pertes de leur club.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313