La Lazio laisse la Juve s’échapper. Alors qu’il menait 2-0 après onze minutes de jeu mercredi soir, le club romain a été renversé par l’Atalanta Bergame (3-2) lors de la 27e journée de Serie A. La formation de Simone Inzaghi pointe désormais à quatre longueurs de la Vieille Dame, désormais un peu plus tranquille en tête du championnat. Encore séduisant et entreprenant, le club de Bergame (4e) revient à six points de l’Inter et en garde autant d’avance sur la Roma.

Serie A
De sans contrat à buteur en C1 : l'incroyable histoire d'Akpa-Akpro
HIER À 21:58

Ce mercredi sonnait le retour des choses sérieuses pour la Lazio. Et il ne s’est pas passé comme prévu. Mis sous pression par une Juve vainqueure à Bologne lundi (2-0) à défaut d’être brillante, le dauphin des Bianconeri a concédé sa première défaite depuis le 25 septembre dernier. Une certaine logique au vu d’un second acte très nettement dominé par les locaux.

Une grosse entame puis plus rien pour la Lazio

Tout avait pourtant si bien commencé pour les Romains. Après onze minutes de jeu, Marten de Roon avait déjà marqué contre son camp (0-1, 5e) avant que Sergej Milinkovic-Savic ne fasse le break d’une belle frappe du droit (0-2, 11e). Maladroit ou peu en réussite, c’est selon, Ciro Immobile aurait pu enfoncer encore plus le clou (26e, 29e). Puis la rencontre a tourné.

Milinkovic-Savic - Atalanta-Lazio - Serie A 2019/2020 - Getty Images

Crédit: Getty Images

Toujours tête haute quel que soit le score, l’Atalanta a intensifié un peu plus la pression et a fini par être récompensée sur un superbe coup de tête de Robin Gosens, idéalement servi par Hans Hateboer (1-2, 38e). Face à une Lazio qui a attendu la toute fin de rencontre pour tenter son unique tir de la seconde période, le club de Bergame n’a cessé d’appuyer jusqu’à faire rompre son adversaire.

Ruslan Malinovskyi d’une frappe du gauche en pleine lucarne (2-2, 66e) et José Luis Palomino d’une tête sur corner (3-2, 80e) ont fini de renverser la vapeur et les hommes de Gian Piero Gasperini ont ensuite géré, aidés par l’excellent "Papu" Gomez, intenable. Les Bleu et Noir sont plus que jamais en course pour une nouvelle qualification en Ligue des Champions. La Lazio, elle, va devoir se relever dès samedi, contre la Fiorentina, d’une grosse désillusion.

Ligue des champions
Malgré Haaland, le Borussia boit la tasse à Rome
20/10/2020 À 18:50
Serie A
Naples corrige l'Atalanta, premier but pour Osimhen
17/10/2020 À 14:57