La Juventus s’est remise dans le droit chemin tant bien que mal. Après avoir totalement capitulé face à l’AC Milan le week-end dernier, les Turinois se sont redonné les moyens de leurs ambitions grâce à un prestigieux succès contre l’Inter, assurée du titre (3-2). Cristiano Ronaldo et un doublé de Juan Cuadrado ont mis les Bianconeri sur la voie du succès même si l’arbitrage de Giampaolo Calvarese va beaucoup faire parler ces prochains jours en Italie. Mais peu importe pour Andrea Pirlo et ses hommes : voilà la Vieille Dame installée temporairement à la quatrième place du classement, qualificative pour la prochaine Ligue des champions.
C’était un match à gros enjeu pour la Juventus de Turin, et la mission a été accomplie au bout du suspense. Cela dit, le contexte a rendu le résultat final très contestable étant donné les décisions arbitrales. D’abord, la rencontre s’est débridée à la suite d’un léger tirage de maillot de Matteo Darmian sur Giorgio Chiellini dans la surface milanaise. Dès lors, Cristiano Ronaldo a vu son penalty repoussé par Samir Handanovic mais le meilleur buteur du championnat a profité du ballon relâché dans sa course pour ouvrir le score et inscrire son vingt-neuvième but en Serie A cette saison (24e, 1-0). Cela dit, l’Inter n'a pas renoncé à revenir dans la partie et sur un nouveau penalty sifflé suite à un contact entre Matthijs De Ligt et Lautaro Martinez, Romelu Lukaku a remis les deux équipes à égalité d’un contre-pied parfait (35e, 1-1).
Serie A
La Lazio composte son billet pour la Ligue Europa
16/05/2022 À 21:04

Cristiano Ronaldo, buteur en deux temps sur penalty

Crédit: Getty Images

Fin de match rocambolesque

Plus souverains, les Lombards ont cru rejoindre les vestiaires sur ce score de parité mais Juan Cuadrado a armé une puissante frappe déviée pour tromper Handanovic une deuxième fois (45e+3, 2-1). Après la pause, les Bianconeri ont subi l’impact de Romelu Lukaku et suite à une faute de Rodrigo Bentancur sur le bulldozer lombard, l’international uruguayen a reçu un second carton jaune pour laisser son équipe en infériorité numérique (55e). Dès lors, la Juve a longtemps courbé l’échine et Wojciech Szczęsny a sorti une belle parade sur une tête de Matias Vecino (82e), mais les Turinois ont craqué à la suite d'un but contre son camp de Chiellini validé après visionnage de la VAR (83e, 2-2).
C’est à partir de ce moment-là que la rencontre a pris une tournure rocambolesque. Effleuré dans la surface de réparation par Ivan Perisic, Cuadrado s’est éffondré et Giampaolo Calvarese a accordé un deuxième penalty à la Juve devant des Milanais complètement médusés. Avec une lourde responsabilité sur ses épaules, Cuadrado a transformé la sentence pour permettre aux siens de repasser devant au score (88e, 3-2). Visiblement dégoûté d’une telle décision arbitrale, Marcelo Brozovic a reçu deux avertissements en trois minutes (89e, 92e), laissant son équipe terminer la rencontre en égalité numérique. Depuis sa zone technique, Antonio Conte a préféré en rire. Naples et la Lazio Rome, concurrents des Juventini pour accrocher une place en C1 la saison prochaine, vont sans doute beaucoup moins le prendre à la légère.

Giorgio Chiellini (Juventus) marque contre son camp, sous la pression de Romelu Lukaku (Inter) - 15/05/2021, 37e journée de Serie A

Crédit: Getty Images

Serie A
Grâce à Lautaro, l'Inter prolonge le suspense pour le titre
15/05/2022 À 18:21
Premier League
Pogba bientôt de retour à Turin ? Réunion au sommet prévue lundi
15/05/2022 À 09:16