Gian Piero Gasperini, soupçonné d'avoir perturbé un contrôle antidopage en février, pourra finir la saison sur le banc, le tribunal antidopage ayant décidé lundi de repousser la décision pour un vice de forme dans la procédure. L'entraîneur de l'Atalanta Bergame, qui était convoqué ce lundi devant le tribunal, risque une suspension de vingt jours. En cas de décision immédiate, il aurait ainsi pu être empêché de diriger les entraînements et de s'asseoir sur le banc pour les trois derniers matches de championnat de l'Atalanta, en course pour une place en Ligue des champions, et pour la finale de la Coupe d'Italie contre la Juventus le 19 mai.
L'Agence italienne antidopage (Nado), dans une décision publiée lundi soir sur son site, annonce, en raison d'un vice de forme, la "restitution immédiate des documents relatifs à la procédure" au procureur national antidopage. Cela devrait repousser une éventuelle suspension de plusieurs mois, estime l'agence italienne ANSA. Le technicien bergamasque est soupçonné d'avoir interrompu début février un contrôle hors compétition visant l'un de ses joueurs.

Légende ou simple lieutenant : Florian Thauvin a-t-il sa place au Hall of Fame de l'OM ?

Serie A
Une "banderole honteuse" : Hysaj visé par des supporters d'extrême droite à la Lazio
20/07/2021 À 10:37
"Il a insulté un contrôleur et s'en est pris à tout le système antidopage, interrompant le contrôle en cours et forçant le joueur à retourner à l'entraînement", selon le juge antidopage Pierfilippo Laviani, cité en avril par La Gazzetta dello Sport. Selon le journal, ce joueur avait passé le test à l'issue de l'entraînement, après la "médiation" d'un médecin du club.
Serie A
Un divorce impossible : Pourquoi Ronaldo a décidé de rester à la Juve
16/07/2021 À 21:27
Serie A
Spezia interdit de recrutement pour avoir recruté des Nigérians mineurs
16/07/2021 À 13:51