A quelques jours d’un rendez-vous crucial face à Porto en Ligue des Champions, la Juventus s’est un peu rassurée, samedi en Serie A, avec une victoire face à la Lazio Rome (3-1). Grâce à des buts de Rabiot et Morata, auteur d’un doublé, la Vieille Dame, qui a reposé Ronaldo qui n’a joué que vingt minutes, revient à sept points du leader intériste. Après un bon début de match récompensé par l’ouverture du score de Correa, les Romains ont décliné et concèdent une troisième défaite de rang toutes compétitions confondues.
A une heure du coup d’envoi, le message envoyé par Andrea Pirlo était clair. En mettant Cristiano Ronaldo sur le banc, l’entraîneur turinois a établi sa priorité du moment : le 8e de finale retour de C1, mardi contre Porto (1-2 à l’aller), était déjà dans les têtes. Cela s’est d’ailleurs ressenti lors d’une première période où la Juve a fait pâle figure. Après une première alerte sur une frappe de Farès (4e), la Vieille Dame a rapidement cédé. Une perte de balle de Kulusevski a profité à Correa qui a parfaitement négocié le deux contre deux à jouer (0-1, 14e).
Serie A
L'Atalanta met la Juve dans de sales draps
IL Y A 6 HEURES
Sans inspiration, le champion en titre s’en est remis à un exploit individuel pour recoller. CR7 absent, c’est Rabiot qui a pris le relais. Dans un angle très fermé sur la gauche de la surface, l’international français a surpris tout le monde, y compris Reina, avec une frappe puissante au premier poteau dans la lucarne (1-1, 39e).

Morata sauveur en l’absence de Ronaldo

Le début du second acte a été similaire au premier avec une domination romaine. Mais cette fois, Milinkovic-Savic n’a trouvé que la barre sur son coup de tête (52e). Rageant pour les Laziale car quelques instants plus tard, le match a basculé. En deux minutes, Morata a d’abord permis à la Juve de prendre l’avantage, bien lancé par Chiesa (2-1, 57e). L’Espagnol a ensuite converti un penalty obtenu par Ramsey sur une faute évitable de Milinkovic-Savic (3-1, 60e).
Deux buts d’avance, le scénario parfait pour Andrea Pirlo. Le technicien turinois a géré son effectif et fait entrer Ronaldo pour les vingt dernières minutes où son équipe n’a pas tremblé. Pas d’occasion non plus à mettre au crédit du Portugais. Mais mardi, en Ligue des Champions, la Juventus comptera évidemment bien plus sur sa star que ce samedi pour renverser Porto et rallier les quarts de finale.
Serie A
Le hic avant le choc : Ronaldo blessé et forfait pour le match face à l'Atalanta
HIER À 13:25
Serie A
Dybala et la Juve, nous nous sommes tant manqués
HIER À 09:17