L'Inter poursuit son mano a mano avec l'AC Milan. Auteurs d'une prestation solide à Florence ce vendredi en ouverture de la 21e journée de Serie A (2-0), les hommes d'Antonio Conte se sont imposés grâce à des buts de Nicolo Barella (31e) et Ivan Perisic (52e). Ce succès leur permet de prendre la tête de Serie A avec un point d'avance sur le Milan AC qui accueillera Crotone ce dimanche à 15h.
Au-delà de la réalité comptable, les Intéristes ont confirmé ce vendredi qu'ils avaient le niveau pour tenir la distance. Au coup d'envoi, Antonio Conte avait aligné son 3-5-2 habituel avec le duo Sanchez-Lukaku en pointe supporté par Perisic et Hakimi sur les côtés, alors que Lautaro Martinez débutait sur le banc. La formule a très bien fonctionné.
Tokyo 2020
Mbappé et Benzema aux JO de Tokyo ? Le Graët dit non
05/02/2021 À 19:49
Sur le plan offensif, les Milanais se sont créés de très nombreuses occasions grâce à un Alexis Sanchez en grande forme, à l'activité incessante de Hakimi et Perisic sur les côtés ainsi qu'à l'apport offensif de Barella. Si le gardien florentin Dragowski sortait miraculeusement la première occasion de ce dernier après une combinaison Sanchez-Hakimi (4e), il ne pouvait rien sur sa frappe depuis l'entrée de la surface sur un corner joué à deux par Alexis Sanchez (31e, 1-0).

Conte agité en tribune

En défense, le bloc bas de l'Inter n'a laissé que peu d'occasions à son adversaire. Derrière une grosse activité défensive des attaquants, notamment d'un Lukaku omniprésent sur les coups de pieds arrêtés défensifs, le trio Skriniar - De Vrij - Bastoni a été intraitable.

Nicolo Barella, buteur lors du match opposant la Fiorentina à l'Inter, le 5 février 2021, en Serie A

Crédit: Getty Images

La Viola, 19e attaque de Serie A, regrettera seulement le dernier quart d'heure avant la mi-temps où elle profitait d'un relâchement intériste pour se créer de nombreuses occasions. Sur l'une d'entre elles, Handanovic sortait un double arrêt de grande classe pour sauver son équipe (37e). Pour le reste, les joueurs de Prandelli étaient trop justes techniquement.
La deuxième mi-temps de l'Inter était parfaitement maîtrisée et il a fallu 45 minutes exceptionnelles de Dragowski pour que l'addition ne soit pas plus lourde. Impuissant sur le deuxième but de Perisic après une nouvelle combinaison Sanchez-Hakimi (52e), le Polonais a multiplié les arrêts (59e, 65e, 67e, 77e) alors que ses coéquipiers ont peu à peu lâché prise devant la supériorité de l'Inter.
Alors que la victoire était assurée, Antonio Conte a continué pour le principe à hurler sur ses joueurs depuis les tribunes, mais ceux-ci semblent de plus en plus à l'aise dans sa formule. Equilibré, talentueux et combatif, l'Inter est leader de Serie A. La Fiorentina, 11e, se dirige vers une saison sans enjeu. Au tour du Milan de jouer dimanche.
Liga
Pourquoi Griezmann va beaucoup mieux ? "Il a besoin de sentir de la confiance, de l'amour"
04/02/2021 À 22:52
Football
Han Kwang-song, footballeur privé de carrière car il est nord-coréen
04/02/2021 À 22:52