Au terme d'une enquête ouverte début novembre, le procureur fédéral a décidé de déférer devant le tribunal la Lazio Rome, son président Claudio Lotito ainsi que deux responsables du secteur médical. Il leur est reproché de possibles "violations des normes fédérales" et un "non-respect des protocoles sanitaires en vigueur", selon le communiqué de la Fédération. Pour ces motifs, la Lazio encourt des sanctions pouvant aller, selon la gravité des faits, d'une amende à une exclusion du championnat, en passant par des points de pénalité.
Les dirigeants du club de la capitale sont accusés de ne pas avoir alerté leurs autorités locales de santé après les tests positifs de huit "membres" du club (sans distinction entre joueurs ou encadrement), fin octobre à la veille d'un match de Ligue des champions à Bruges, puis début novembre avant un autre match de C1 à Saint-Pétersbourg. La Fédération reproche aussi à la Lazio de "ne pas avoir empêché" trois joueurs de participer à un entraînement collectif le 3 novembre, malgré un test positif la veille.
Serie A
Une "banderole honteuse" : Hysaj visé par des supporters d'extrême droite à la Lazio
20/07/2021 À 10:37

Immobile dans le lot ?

La Lazio aurait, en outre, aligné en championnat des joueurs qui auraient dû se trouver dans "une période d'isolement obligatoire, en cas d'absence de symptômes, d'au moins dix jours". Cela concerne un joueur utilisé lors de Torino-Lazio (3-4) le 1er novembre et un autre convoqué pour Lazio-Juventus (1-1) le 8 novembre, selon la Fédération, qui ne cite pas le nom des joueurs en question.
Le premier joueur concerné pourrait être l'attaquant Ciro Immobile. Il avait dû renoncer aux deux matches de Ligue des champions, sur la base des tests menés dans le cadre du protocole de l'UEFA. Mais la Lazio l'avait aligné entre-temps en championnat contre le Torino le 1er novembre, après d'autres tests organisés cette fois dans le cadre du protocole de la Serie A.
Serie A
Un divorce impossible : Pourquoi Ronaldo a décidé de rester à la Juve
16/07/2021 À 21:27
Serie A
Spezia interdit de recrutement pour avoir recruté des Nigérians mineurs
16/07/2021 À 13:51