Le Milan AC n'a pas laissé passer l'occasion. Après la défaite de la Juventus à domicile face à Benevento, les Milanais ont pris 4 points d'avance (avec un match de moins à jouer) sur les Bianconeri en l'emportant difficilement 3-2 sur le terrain de la Fiorentina. Bousculés par une équipe florentine combative et menés au score en cours de deuxième période, les Milanais se sont finalement imposés grâce aux buts de Zlatan Ibrahimovic, décisif pour son retour dans le 11 de départ (6e), Brahim Diaz (57e) et Calhanoglu (72e). Côté toscan, le but de Franck Ribéry (51e) n'a pas suffi.
C'est une rencontre plein de contradictions que les Milanais viennent de remporter. Le scénario du match, déjà, en est pétri. Empruntés dans les premières minutes et manquant visiblement de tonus physique après leur match de jeudi, les joueurs de Stefano Pioli ont pourtant ouvert le score sur leur première occasion par l'inusable Zlatan Ibrahimovic, laissé seul par la défense (6e). Derrière, la Fiorentina se montrait bien plus incisive sur ses différentes offensives et égalisait logiquement par Pulgar (17e) avant de prendre la tête sur un but de Franck Ribéry (51e), buteur tranquille au milieu d'une défense apathique.
Serie A
Inzaghi et l'Inter attendent Eriksen "à bras ouverts"
07/07/2021 À 15:14
Jusque là passifs et peu inspirés en-dehors d'un Ibrahimovic à deux doigts du doublé (35e, 65e), les Milanais ont alors soudainement changé de braquet et pris la main sur le match, malgré la fatigue accumulée. Bien aidés par l'égalisation heureuse de Diaz sur corner (57e) et surtout les entrées réussies de Castillejo et Bennacer, les Milanais ont contrôlé la fin de match face à des Toscans qui ont baissé de pied d'un coup. Assommés par l'égalisation, puis par le troisième but de Calhanoglu (72e), les locaux ne se sont jamais relevés.

Ribéry a marqué

L'autre grande contradiction du match, c'est la différence entre son rythme général assez lent, marqué par un déchet technique important de part et d'autre, d'une part, et le nombre important de buts et de gestes techniques de grande classe réalisés, d'autre part. Côté florentin, le coup franc de Pulgar est une merveille, l'action de Vlahovic sur le but de Ribéry est inspirée, et le défenseur Pezzella a bien failli inscrire le but de l'année d'une aile de pigeon sur corner (29e).
Côté milanais, le but de Calhanoglu est superbe, tandis que Zlatan Ibrahimovic a failli nous offrir une réalisation dont il a le secret sur un lob de l'extérieur du pied de 30 mètres venu s'écraser sur le poteau gauche toscan (65e). Pas de regrets cependant pour le Suédois qui confirme son impact sur son équipe. Auteur de son 15e but en 15 matchs de Serie A, il a constamment poussé les siens vers l'avant tout en pesant sur la défense adverse. Avec ce succès, Milan revient à 6 points de l'Inter. Les Rossoneri comptent surtout 4 points d'avance sur la Juventus, et reprennent la main dans la course à la deuxième place malgré le match en retard des Turinois.
Serie A
Milan accroché, la Juve peut encore croire à la Ligue des champions
16/05/2021 À 20:41
Serie A
7-0 : Le Milan pulvérise le Toro
12/05/2021 À 20:37