La déroute subie dans la semaine à Chelsea (4-0) n’a visiblement pas encore été digérée par la Juventus. A domicile cette fois, la Vieille Dame est à nouveau tombée ce samedi en Serie A, battue par l’Atalanta d’un Zapata encore buteur (0-1). Les Turinois comptent désormais sept points de retard sur la 4e place, qualificative pour la Ligue des Champions et occupée par leur adversaire du soir.
Le mois de novembre avait parfaitement démarré pour les Bianconeri avec trois victoires en autant de rencontres (Zenit, Fiorentina et Lazio) qui semblaient avoir lancé leur saison. Mais cette dernière semaine est venue rappeler à Massimiliano Allegri que le chantier turinois n’est pas encore terminé.
Coppa Italia
La Juventus terrasse la Sampdoria et se qualifie pour les quarts de finale
18/01/2022 À 22:00

La Juve plutôt timide, Dybala trouve la barre

Face à l’Atalanta, l’espoir était pourtant de mise avec le retour de Paulo Dybala dans le onze de départ où figurait aussi Adrien Rabiot. L’Argentin a plutôt été à son avantage et il aurait même pu faire rugir l’Allianz Stadium. Mais son coup franc à la dernière minute a fracassé la barre d’un Musso battu (90e+5).
Avant cela, la Juve a cru ouvrir le score mais Toloi a effectué un retour magistral sur Chiesa (20e). La Vieille Dame, qui a perdu Federico Chiesa et Weston McKennie blessés, a rapidement été punie par une formation bien plus en place collectivement. Sur une récupération haute, Zapata a profité du mauvais alignement de de Ligt pour ouvrir le score et marquer un but historique (0-1, 28e - voir tweet).
Dans une seconde période très hachée (neuf cartons sur l’ensemble de la partie), seul Rabiot a fait briller Musso d’une belle frappe enroulée (65e). Beaucoup trop peu pour une équipe du standing de la Juventus qui doit absolument bien négocier une fin d’année très abordable sur le papier (Salernitana, Genoa, Venise, Bologne et Cagliari) pour ne pas se laisser distancer dans la course à la Ligue des Champions. Car oui, cette année, c’est bien l’objectif de ces Turinois.

L'Inter, un champion dans le coup

L'Inter Milan s'est quant à elle accrochée au duo de tête, composé de Naples et de l'AC Milan, en l'emportant à Venise (2-0) lors de cette 14e journée. Grâce à son quatrième succès en cinq matches, le champion en titre est à un point des Napolitains et des "Rossoneri", qui joueront dimanche, respectivement contre la Lazio (20h45) et face à Sassuolo (15h00).
Les hommes de Simone Inzaghi ont ponctué de la plus belle des manières une semaine au cours de laquelle ils ont obtenu leur qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions après avoir vaincu le Shakhtar Donetsk 2-0 mercredi.

Dzeko muet ? Pas de problème

L'international turc Hakan Çalhanoglu, habituel régulateur du milieu de terrain intériste, s'est mué en buteur sur la pelouse vénitienne (34e). C'est son quatrième but cette saison en championnat. L'international argentin Lautaro Martinez a conclu la belle soirée milanaise sur un pénalty marqué au crépuscule du match (90e+6).
Preuve également que les Intéristes peuvent trouver des alternatives à leur buteur le plus prolifique en élite italienne Edin Dzeko (7 buts en 13 matches), auteur d'un doublé en Ukraine, mais resté muet en Vénétie. Venise reste à la 15e place, six longueurs devant le Genoa (18e), première équipe dans la zone de relégation.
Avec AFP
Serie A
L'Inter a souffert à Bergame mais a pu compter sur Handanovic
16/01/2022 À 21:39
Serie A
Complètement fou : La Juve renverse la Roma et fait une grosse opération
09/01/2022 À 19:28