La Juventus semble définitivement lancée. Victorieuse de Chelsea un peu plus tôt cette semaine en Ligue des champions, la Vieille Dame s’est imposée d’une courte tête (0-1) pour remporter le derby de Turin face au Torino, au stade Olympique. Un succès, le quatrième d’affilée, toutes compétitions confondues, pour les joueurs de Massimiliano Allegri, qui leur permet de revenir provisoirement à trois longueurs du podium et de partir, pour certains, en sélection le cœur léger.
La victoire obtenue à domicile face au champion d’Europe en titre mercredi n’était donc pas qu’un coup du sort. Après un début de saison cauchemardesque, le pire du club turinois depuis de longues années, la Juventus a confirmé son renouveau en remportant le "derby Della Molle", sans survoler son sujet, mais en faisant preuve d’abnégation, surtout grâce à son duo du moment : Frederico Chiesa-Manuel Locatelli.
Serie A
Le Milan et la Juve renvoyés dos à dos
23/01/2022 À 21:41

Locatelli frappe encore

Buteur face au Blues, le premier a été à l’origine du but du second, qui avait ouvert son compteur but avec la Juventus la semaine dernière lors de la victoire face à la Sampdoria, où il avait également été passeur décisif. Sur une passe parfaite dans l’intervalle plein axe devant la surface, Chiesa a en effet permis à Locatelli de décocher une frappe imparable, du droit, pour tromper Sanja Milikovic-Savic (1-0, 86e). Une délivrance pour une Juve jusqu’alors sur courant alternatif.
Pourtant bien entrés dans leur partie, les Bianconeri, qui ont vu Weston McKenny louper deux belles opportunités (5e, 8e), ont ensuite dû faire le dos rond, un peu justes physiquement, maladroits dans leurs transmissions et perturbés par le pressing haut de l’équipe d’Ivan Juric. Récupérant de nombreux ballons, le Toro a en effet fait plier la Juve, se procurant quelques occasions dangereuses (22e, 35e, 38e).
Mais tandis que les coéquipiers de Moïse Kean, titulaire aux côtés de Chiesa en attaque en l’absence de Dybala et Morata, mais sorti à la mi-temps, n’ont pas réussi à cadrer le moindre tir dans le premier acte, les Granata n’en ont pas profité, et ils ont vu leurs voisins turinois bien revenir dans le second acte, boostés par l’entrée de Cuardado, actif côté droit.
Milinkovic-Savic a dû sauver les siens d’une superbe parade sur une tête à bout portant d’Alex Sandro (53e), mais il a souvent vu ses adversaires faire à nouveau preuve de beaucoup de maladresses pour se rapprocher plus souvent des cages. Supplanté par sa défense pour repousser un bon centre en retrait de Rabiot (81e), il n’a rien pu sur le coup de poignard de Locatelli, et c’est bien la Juventus qui a obtenu son premier clean sheet de la saison- et depuis mars en championnat. Un signe de plus que les Bianconeri retrouvent des couleurs.
Football
Dauphin provisoire, Naples met la pression sur Milan
23/01/2022 À 16:19
Serie A
D'une prolongation annoncée au regard tueur : mais que se passe-t-il entre Dybala et la Juve ?
22/01/2022 À 22:59