La Vieille Dame confirme son regain de forme. La Juventus Turin s’est pourtant fait peur face à la Sampdoria Gênes (3-2) dimanche à l’Allianz Stadium. Mis à l’abri grâce aux réalisations de Dybala (10e), Bonucci sur penalty (43e) et Locatelli (57e), les Bianconeri ont tremblé jusqu’au bout contre des Génois remobilisés par les réductions du score de Yoshida (44e) et Candreva (83e).
Avec un second succès de rang en Serie A, les hommes d’Allegri remontent provisoirement au 8e rang (8 points) devant leurs adversaires du soir, retombés à la 14e place (5 points). Point noir de la journée côté Juve, les sorties sur blessure de Dybala et Morata.

Paulo Dybala après avoir marqué contre la Sampdoria en 2021

Crédit: Imago

Serie A
Dybala et le VAR sauvent la Juve d'une déconvenue, Naples et la Roma dos à dos
HIER À 20:51

Dybala marque avant de sortir en larmes

La lumière est venue de lui. Aligné aux côtés d’Alvaro Morata, Paulo Dybala a résolu toutes les équations du jeu offensif turinois. Au pressing, à la construction et à la finition, le capitaine bianconero a illuminé la pelouse de toute sa classe. Acmé d’un début de partition déroulé à la perfection, une frappe du gauche glissée au millimètre hors d’atteinte d’Audero pour libérer les siens (10e).
Côté face, la "Joya" a été rattrapée par ses soucis physiques en pleine exhibition. Touché aux ischios à la suite d’une accélération au pressing, l’Argentin a été contraint de laisser sa place, les larmes aux yeux, à Dejan Kulusevski (21e). Un déchirement à seulement 72h du choc face à Chelsea en Ligue des champions.

La joie de Leonardo après son but sur penalty contre la Sampdoria en 2021

Crédit: Getty Images

La Juve a tremblé jusqu'au bout

Méconnaissable après la sortie de son chef d'orchestre, la Vieille Dame a trouvé son salut sur un penalty généreusement accordé après une main de Murru sur une frappe non cadrée de Chiesa. Leonardo Bonucci s'est chargé avec brio de faire le break (43e) mais l'euphorie n'a pas duré. Servi par Candreva à la suite d'un corner joué en deux temps, Maya Yoshida a surpris l'arrière-garde turinoise de la tête (44e). Le génie Dybala et son habit de lumière sur le banc, la pluie s'est invitée au-dessus des 22 acteurs en seconde période. Pas de quoi perturber Manuel Locatelli (57e), idéalement servi dans les six mètres par un Dejan Kulusevski transparent et maladroit jusque-là.
Persuadé de tenir un avantage décisif à 3-1, Massimiliano Allegri a opté pour des changements défensifs avec les entrées de Chiellini et Ramsey à la place de Chiesa et Bernardeschi. Résultat, les Bianconeri ont reculé, dans l'attente de contres, quitte à laisser le cuir aux visiteurs, peu en verve en phase offensive. Il a fallu attendre un second coup du sort, et pas des moindres, pour débloquer les velléités blucerchiati. Une minute après la sortie sur blessure de Morata, touché après avoir tenté sa chance, Antonio Candreva, déjà passeur en première période, a redonné l'espoir aux Génois sur un service d'Adrien Silva (83e).
Repliés devant leur 18 mètres, les Turinois se sont fait peur jusqu'au bout pour obtenir un second succès cette saison. Le point de départ d'une folle remontée au classement (8e avec 8 points) ? Difficile à dire tant il existe une Juve avec et sans Dybala. Du côté des hommes de Roberto D'Aversa, le bilan est contrasté. L'UC Sampdoria (14e avec 5 points) a bien fini chacune des mi-temps mais a aussi pris l'eau à l'entame du premier acte. Le principal responsable ? Un numéro 10 gaucher argentin.
Ligue des champions
Tarif maison : La Juve enchaîne face au Zenit
20/10/2021 À 20:54
Serie A
La Juve continue sa remontée
17/10/2021 À 20:43