Un hors-jeu du bras de Ronaldo et trois longues minutes de discussions entre l'arbitre et la VAR. Voilà à quoi a tenu le résultat final de cet Udinese-Juve (2-2), que les joueurs d'Allegri pensaient remporter dans le temps additionnel. Mais les Turinois ne pourront guère s'en prendre à l'arbitrage : ils n'ont pas fait le nécessaire pour empocher une première victoire à Udine. Alors qu'ils menaient 2-0 à la pause (buts de Dybala et Cuadrado), les Juventini se sont faits surprendre par un penalty de Pereyra puis un but gag de Deulofeu. Deux buts entachés de grosses erreurs de Szczesny...
Si des éditeurs de dictionnaires cherchent un exemple pour illustrer le verbe "se saborder", cette deuxième mi-temps de la Juventus représente un cas d'école. Car à la pause, personne ne pouvait imaginer un tel scénario, et ce malgré la présence de Ronaldo sur le banc. Lancés par le néo-capitaine Dybala, servi par Bentancur (0-1, 3e), les Turinois ont doublé la mise avant la demi-heure de jeu par Cuadrado (0-2, 23e). Une transversale parfaite de la Joya, un crochet puis une frappe pleine d'autorité pour conclure : on pensait la Juve déjà à l'abri, face à une Udinese sonnée et laissant des boulevards en défense.
Serie A
La Lazio composte son billet pour la Ligue Europa
16/05/2022 À 21:04

Le cauchemar de Szczesny

Sans doute les Turinois se sont-ils crus tirés d'affaire dès la pause. Amorphes au retour des vestiaires, ils ont été sanctionnés une première fois par des Frioulans revenus avec de meilleures intentions. Après une frappe pourtant molle d'Arslan, Szczesny a relâché le ballon... et accroché la jambe de l'Allemand, qui s'est arraché pour récupérer. Penalty logique, et transformé par Roberto Pereyra (1-2, 51e). Sentant le mauvais scénario se profiler, Allegri a ajusté son équipe : passage à trois derrière avec l'entrée de Chiellini, et apparition de Ronaldo. Morata (54e) puis Bentancur (66e) ont touché le poteau, et Ronaldo a manqué de peu le cadre (63e).
Mais à force de trop rater, la Juve a été punie par une Udinese revigorée. Sur un ballon anodin, Szczesny a joué avec le feu : un crochet sur Deulofeu, puis une passe hasardeuse finalement contrée par Okaka. Tout heureux de recevoir le ballon, l'Espagnol a conclu dans la cage vide (2-2, 83e). Un but casquette, d'abord refusé puis validé par la VAR. Une juste récompense aussi pour Deulofeu, qui s'est vu refuser un penalty - déjà par l'assistance vidéo - pour un hors-jeu très léger (61e).

Cristiano Ronaldo avec le maillot de la Juventus le 22 aout 2021

Crédit: Getty Images

De hors-jeu, il en a évidemment été question en toute fin de match. Déboussolée et subissant les événements, la Juve a été proche de sombrer définitivement face aux assauts répétés de l'Udinese. Mais les Turinois ont aussi pensé l'emporter, sur ce coup de casque de Ronaldo après un centre millimétré de Chiesa (90+4). La VAR en a décidé autrement, pour un bras, alors que le Portugais pensait une fois de plus avoir sorti son équipe du pétrin. A l'arrivée, la Juventus concède un nul logique au regard de cette deuxième période de faible qualité. Avec ses armes et de la réussite, l'Udinese empoche un bon point devant son public.
Premier League
Pogba bientôt de retour à Turin ? Réunion au sommet prévue lundi
15/05/2022 À 09:16
Coppa Italia
Renversante : L'Inter s'offre la Juve dans une finale de folie
11/05/2022 À 21:37