Imago

Zidane, le gagnant contrarié

Zidane, le gagnant contrarié
Par Eurosport

Le 26/04/2006 à 18:35Mis à jour

Alors qu'il a tout gagné, Zidane peut avoir des regrets. Malgré des sacres mondiaux et continentaux, le meneur tricolore aurait pu ajouter plusieurs lignes à son palmarès si la Juve n'avait pas failli dans les moments importants et si le Real ne s'était p

Un don qui lui a permis de décrocher les plus grands titres. Coupe du monde, Championnat d'Europe, Ligue des Champions, Coupe intercontinentale, championnats d'Italie et d'Espagne,... le maitre à jouer français a trusté tous les principaux trophées de la planète football mais au vu de son immense talent et des clubs dont il a défendu les couleurs, Zidane aurait pu ajouter de nombreuses autres lignes à son fabuleux palmarès.

La Juve, Poulidor du foot !

Sans que son talent ne soit jamais remis en cause, Zidane a connu une suite de carrière moins généreuse en titre. Excepté un Euro 2000 exemplaire, le numéro 10 de l'équipe de France a dû attendre 4 ans avant de regoûter aux saveurs des trophées. A la tête d'une Juve friable mentalement, véritable Poulidor du football européen, battue en finale de Ligue des champions en 97 et 98, deuxième de Serie A en 2000 et 2001, le meneur tricolore n'a jamais été en mesure de retrouver la voie du succès. C'est pourquoi, malgré le soutien inconditionnel du public et du staff piémontais, Zizou a préféré rejoindre le grand Real, pour tenter de décrocher le seul titre qui lui manquait alors, la Ligue des Champions.

La consécration avant la chute

Malgré la venue tour à tour des plus grands sous le maillot merengue (Ronaldo, Beckham...), le club madrilène allait payer cher ses erreurs de casting et mauvais choix tactiques. Oubliant de construire une équipe, en se contentant de faire venir les meilleurs attaquants, laissant filer Claude Makelele, véritable poumon du milieu de terrain, et ne recrutant aucun défenseur de renom, le Real s'enlisait.

0
0