Trente ans déjà. Trente ans que la génération verte a pleuré sur le sort de ses favoris, cruellement vaincus à Hampden Park par le Bayern Munich (0-1) en finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions. Ce 12 mai 1976, c'est tout un pays qui avait échangé le bleu-blanc-rouge pour se parer de vert. Vert comme l'espoir. Vert comme Saint-Etienne. L'équipe de Robert Herbin dominait le football français depuis quelques temps déjà et espérait mettre la main sur l'Europe.
Après avoir réussi à remonter deux buts aux Ukrainiens de Kiev, passé l'obstacle néerlandais d'Eindhoven en demi-finale, les Stéphanois se présentaient face au Bayern Munich. Le grand Bayern de Franz Beckenbauer, vainqueur des deux dernières Coupes d'Europe des Clubs Champions. Tout se présentait pour le mieux. Mais comme les Pays-Bas face à l'Allemagne deux ans plus tôt, la réalité à rattrapé le rêve.
Ligue 1
Soucasse nommé président exécutif de Saint-Etienne
01/07/2021 À 19:21
Roth refroidit Saint-Etienne
Devant 25 000 fans de l'ASSE ayant fait le déplacement, Jean-Michel Larqué et ses coéquipiers avaient pourtant pris le match par le bon bout. Le temps était fort clément. Et les Verts avaient le vent dans le dos. "Qui c'est les plus forts ? Evidemment c'est les Verts !" Malheureusement, les maudits poteaux carrés d'Hampden Park ont eu la peau des Stéphanois. C'est d'abord Dominique Bathenay qui a fait trembler la barre transversale et Sepp Maier. Quelques minutes plus tard, Jacques Santini a envoyé un coup de tête sur cette même barre transversale. La chance des Verts est passée. Franz Roth, froid mais précis, va marquer le seul but de cette finale (57e).
Une vingtaine d'années après Reims et ses deux finales perdues, Saint-Etienne est aussi battu. Mais garde la tête haute. Malgré la tristesse et la défaite, les Verts défilent sur les Champs-Elysées dès leur retour. Triomphale, leur descente de la plus belle avenue du monde restera dans les mémoires. Alors que le football français traverse une période de disette, que l'équipe nationale ne met plus un pied devant l'autre, l'ASSE est la fierté de tout un pays. Trente ans après, le souvenir reste vivace. Dominique Rocheteau, les frères Revelli, Oswaldo Piazza et compagnie restent des noms familiers.
Les Verts sont toujours une référence pour les amoureux du ballon rond. Moins pour une partie des supporters de Saint-Etienne qui aimeraient voir l'ASSE du XXIe siècle retrouver un peu de son lustre d'antan. "Cela me gonfle un peu de commémorer une défaite ", explique l'un d'entre eux qui avoue pourtant avoir pleuré le 12 mai 1976. Trois décennies après, il peut être soulagé : Saint-Etienne ne jouera pas de match anniversaire face au Bayern Munich. Le club bavarois, gourmand, exigeait 500 000 euros pour la tenue de l'événement. Les temps changent. Heureusement, les souvenirs subsistent.
LE MATCH :
Bayern Munich - AS Saint-Etienne : 1-0
But : Roth (57e) pour le Bayern
Bayern Munich : Maier - J. Hansen, Schwarzenbeck, Beckenbauer, Horsmann - Dürnberger, Roth, Kapellmann - K.-H. Rummenigge, G. Müller, U. Hoeness. Entraîneur : Cramer.
Saint-Etienne : Curkovic - Janvion, Piazza, Lopez, Repellini - Bathenay, Larqué, Santini - H. Revelli, P. Revelli, Sarramagna (Rocheteau, 82e). Entraîneur. : Herbin.
Ligue 1
Sampaoli exhorte ses joueurs à penser à l’OM, "quels que soient les intérêts individuels"
09/05/2021 À 14:47
Ligue 1
L'OM gâche une belle opportunité
09/05/2021 À 12:52