Il n’y aura pas de derby madrilène dimanche à Riyad en finale de la Supercoupe d’Espagne. L’Athletic Bilbao défendra son titre. Pourtant menés 1-0 au début de la seconde période par l’Atlético Madrid, les Basques ont renversé les hommes de Diego Simeone grâce à des buts d’Alvarez (77e) et de Nico Williams (81e). C’est un nouveau coup dur pour le champion Espagne.
Le film du match
L’équipe de Diego Simeone n’est plus une machine invincible quand elle ouvre le score. Au contraire, le but contre son camp du gardien basque Simon (62e) après une tête sur le poteau de Joao Felix à la réception d’un corner sortant bien travaillé par Lemar a pratiquement été le tournant du match. Dans la foulée de ce but chanceux, ou malheureux selon le point de vue, l’Athletic Bilbao s’est rué à l’attaque. Deux minutes après, Martinez a frôlé l’égalisation, miraculeusement repoussée sur sa ligne par un Oblak extraordinaire.
Supercoupe d’Espagne
2022 commence bien : Le Real s'offre déjà un trophée
HIER À 20:26

Coaching gagnant

Les trois changements simultanés effectués par Marcelino à la 70e minute ont accéléré la domination basque. Si le gardien slovène était encore décisif sur un missile d’Inaki Williams (71e), il ne faisait que repousser l’échéance. A la suite de corners remarquablement frappés par Munian, Alvarez, d’une tête puissante (77e), et Nico Williams (81e), d’une subtile demi-volée du plat du pied gauche, permettaient aux Basques de renverser complètement la partie.

Joao Felix lors du match de Supercoupe d'Espagne opposant l'Atlético de Madrid à l'Athletic Bilbao, le 13 janvier 2022

Crédit: Getty Images

L’Atlético Madrid a pourtant été longtemps la formation la plus entreprenante, à l’image d’un but logiquement refusé pour hors-jeu à Joao Félix au bout de…quinze secondes de jeu. Sans Griezmann, blessé et resté en Espagne, mais avec un bon Kondogbia dans le cœur du jeu, le quatrième de la Liga dominait les débats, sans toutefois se procurer énormément d’occasions franches, malgré l’activité de Carrasco. Et ce n’est pas l’entrée en jeu tardive de Suarez (71e) à la place d’un décevant Correa qui allait y remédier. A cet instant, le match avait déjà changé d’âme et n’allait pas tarder à basculer définitivement en faveur des Basques.
Vexé par ce retournement de situation, le champion d’Espagne a sorti les crocs en fin de partie, à l’image d’un carton rouge logique attribué à l’Uruguayen Gimenez pour un excès d’engagement. Il sera ainsi suspendu pour la prochaine journée de Liga. Voilà qui n’arrangera pas les affaires de Diego Simeone qui va devoir trouver une solution pour que sa formation retrouve l’efficacité défensive qui la caractérise depuis si longtemps. Dimanche face au Real Madrid, l’Athletic Bilbao visera son quatrième sacre dans cette compétition. L’an dernier, les Rojiblancos avaient dominé le FC Barcelone (3-2) en finale.
Transferts
Spiderman, Real à 11 ans et "Superclasico" : Alvarez, inclassable et convoité
12/01/2022 À 18:19
Liga
Kondogbia évite une rechute à l'Atlético
09/01/2022 À 21:52