Quatre sur quatre. Le Bayern signe un quadruplé historique en 2020 : Bundesliga, Coupe d'Allemagne, Ligue des champions, et maintenant la Supercoupe d'Europe. Les Bavarois ont tout raflé sur leur passage. Mais cela n’a pas été du tout évident, ce jeudi à Budapest. Les hommes d’Hansi Flick ont eu besoin d’aller en prolongation pour venir à bout du FC Séville (2-1, a.p.). Un succès dû, en bonne partie, à l’apport d’un homme providentiel, Javi Martinez, buteur décisif après être entré en cours de jeu. Pour son tout dernier match sous le maillot munichois. La belle histoire de la soirée.

Ligue des champions
Le Bayern marque (déjà) son territoire
21/10/2020 À 20:49

Son coach Hansi Flick l’avait annoncé en conférence de presse d’avant-match. Avant d’acter son retour programmé à Bilbao, Javi Martinez entrerait en cours de jeu, si le scenario du match le permettait. Il a attendu la prolongation. Mais il a tenu parole. Et bien lui en a pris. Car, moins de cinq minutes après son apparition sur la pelouse, l’Espagnol de 32 ans a délivré les siens en reprenant victorieusement de la tête une frappe d’Alaba mal repoussée par Bono (1-2, 104e). Une bonne habitude pour celui qui avait déjà marqué en Supercoupe d’Europe en 2013, avec le Bayern. Et déjà en prolongation.

La défense du Bayern a souffert

C’est à cet instant que le match a basculé. Car après l’ouverture du score sur penalty d’Ocampos (0-1, 13e), puis l’égalisation de Goretzka à la conclusion d’une inspiration géniale de Müller et d’une remise de Lewandowski (1-1, 34e), le match est longtemps resté indécis. Globalement dominateur, le Bayern a longtemps buté sur une défense andalouse bien organisé. Malgré plusieurs mouvements de grande classe. Et deux buts justement refusés (pour un hors-jeu et pour une faute de Lewandowski).

De son côté, le FC Séville a joué crânement sa chance. Emmenés par un Lucas Ocampos débordant d’énergie, les hommes de Julen Lopetegui ont misé sur leur vitesse pour surprendre une défense du Bayern qui a connu quelques sautes de concentration. Elle a, d’ailleurs, principalement été mise en danger au début de chaque période. Comme à l’entame de la prolongation où En-Nesyri a vu sa frappe, détournée par Neuer, sur le montant (92e). Finalement, cela ne s’est joué à pas grand-chose. Le Bayern signe ainsi une 23ème victoire consécutive toutes compétitions confondues. Et peut rêver d’un carton plein avec encore deux trophées à gagner avant la fin de l’année.

Ligue des champions
Jeune mais déjà au sommet, ce Bayern est fait pour durer
20/10/2020 À 22:43
Ligue des champions
Chelsea et Séville étaient en panne d'inspiration
20/10/2020 À 20:45